• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Disparu à Benfeld début avril, Franck Schaefer a été retrouvé mort ce jeudi. Sa mère témoigne.

Franck Schaefer avait disparu le 2 avril 2019. / © France 3 Alsace
Franck Schaefer avait disparu le 2 avril 2019. / © France 3 Alsace

Âgé de 26 ans, le jeune alsacien avait disparu le 2 avril dernier. Son corps a été retrouvé, enseveli, sur les hauteurs d'Andlau, ce jeudi 16 mai 2019. "L'ami" qui a avoué le crime, avait fait la battue de samedi dernier aux côtés de Jacqueline Pfeiffer, la maman de la victime.
 

Par Catherine Munsch

Franck Schaefer, 26 ans, avait disparu le 2 avril 2019, à la grande surprise de ses proches. Il a été retrouvé mort ce jeudi 16 mai, dans la soirée. "C'est un de ses amis qui a indiqué aux enquêteurs le lieu où se trouvait son corps", nous explique Jacqueline Pfeiffer, la maman du jeune Strasbourgeois. "Il l'a tué avec une arme, mais je ne sais pas laquelle."

Samedi dernier, cet ami était à mes côtés, lors de la dernière battue que nous avons faite.
- Jacqueline Pfeiffer

"Un ami de mon fils... Nous n'arrivons pas à comprendre. C'est incompréhensible."

Les phrases de la maman de la victime sont courtes, elle fait un effort pour parler clairement, car par moment sa voix s'amenuise. "Mon fils l'avait invité au baptême de sa fille...
Samedi après-midi, il était à mes côtés pendant une battue que nous faisions pour trouver des indices. Il m'a serrée dans ses bras, en me disant: 'Je te jure que je ne lui ai rien fait. Si je pouvais te le rendre, je le ferais'".  

Demande fictive de rançon

"Au début des recherches, j'avais mis mon numéro de téléphone sur une photo qui annonçait sa disparition", explique la mère de la victime. Une page spéciale avait également été créée sur Facebook pour aider aux recherches. "J'ai eu des appels demandant une rançon. Ce sont des personnes malveillantes qui ont tenté d'utiliser la situation pour nous réclamer de l'argent. J'ai demandé des preuves de vie. Ça s'est arrêté de suite."
 
"Heureusement je n'ai pas eu besoin d'aller reconnaitre le corps de mon fils", explique la maman de Franck. "Son corps est en cours d'autopsie. Nous sommes dans l'attente d'informations. A partir de demain nous allons prendre un avocat, pour avoir des réponses à nos questions." 
 

Sur le même sujet

Restauration intérieure de la Villa Majorelle à Nancy

Les + Lus