Entzheim : les membres du Bastion social ont été expulsés

La gendarmerie a procédé à l’évacuation des membres du Bastion social qui occupaient illégalement des locaux appartenant à la ville d’Entzheim depuis le 14 février 2018.
Présent à Strasbourg entre décembre 2017 et décembre 2018, le Bastion Social a rallié Entzheim depuis le 14 février 2019.
Présent à Strasbourg entre décembre 2017 et décembre 2018, le Bastion Social a rallié Entzheim depuis le 14 février 2019. © Christian Laemmel et Muriel Kaiser, France 3 Alsace.
Les membres du Bastion social qui occupaient sans droit ni titre des locaux appartenant à la ville d’Entzheim, ont été explusés ce vendredi vers 17 heures. A l'origine, une demande formulée par le maire de la commune. Le tribunal d’instance d’Illkirch, par ordonnance du 1er mars 2019, a donc ordonné l’expulsion de ces occupants illégaux. L'évacuation a été réalisée sans heurts. 

Une expulsion qui intervient neuf jours après la demande d'Emmanuel Macron de dissoudre le Bastion social
 
Les membres du Bastion social se sont installés le 14 février 2018 dans deux maisons abandonnées de la commune situées 2 et 3 rue Saint Denis. Son intention: "préserver le patrimoine architectural alsacien" tout en "accueillant les Français dans le besoin" avait annoncé le groupuscule identitaire.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets