Ils ont changé de vie : ex-informaticien, Rémy 37 ans, est devenu créateur d'histoires interactives pour enfants 

Rémy Perla, inventeur et fondateur de l'entreprise Epopia / © Catherine Munsch / France 3 Alsace
Rémy Perla, inventeur et fondateur de l'entreprise Epopia / © Catherine Munsch / France 3 Alsace

Pendant quatre ans, Rémy Perla a créé des outils informatiques pour une grande société. Jusqu'au jour où une discussion devant une machine à café lui donne l'idée qui a changé sa vie. Il a créé Epopia et emploie une vingtaine de salariés. 40.000 enfants lisent et écrivent grâce à lui.

Par Catherine Munsch


Enfant, Rémy Perla voulait devenir inventeur. C’est gagné, il a créé un nouvel le produit littéraire le plus personnalisé au monde. On pourrait appeler cela un livre interactif, dont les enfants de 5 à 12 ans sont les héros. Aujourd’hui, grâce à ses histoires développées avec des auteurs, des illustrateurs et des documentalistes, plus de 40.000 enfants sont impliqués dans d'incroyables aventures, partout sur la planète. Les récits sont enrichis avec leurs propres idées et rêves.

Le principe, c'est que l'enfant  reçoit une lettre qui le plonge dans un univers fictionnel (Moyen-Age, dinosaures ou animaux). Il y répond et c'est sa réponse qui va déterminer la suite de l'histoire dont il va devenir le héros. Des auteurs vont lui faire une réponse personnalisée avec un niveau de langue adapté à l'âge de l'enfant. L'abonnement dure de trois mois à un an. A l'issue de l'aventure, l'enfant peut recevoir le livre relatant ses aventures.

Un concept innovant et une belle revanche pour le jeune entrepreneur, dyslexique dans ses premières années de scolarité, auquel les instituteurs ne promettaient, en aucun cas, un avenir radieux. 
 
Les échanges de courriers font évoluer les aventures / © C.Munsch / France 3 Alsace
Les échanges de courriers font évoluer les aventures / © C.Munsch / France 3 Alsace


Le déclic 

"J’ai eu le déclic devant la machine à café, dans l’entreprise où j’étais employé avant. Je discutais avec une collègue des types de livres proposés aux enfants et là, je me suis dit qu’il fallait créer un jeu de rôle et le leur envoyer" explique Rémy Perla, l'inventeur du concept.
 
Chaque aventure devient un livre sur mesure pour chaque enfant / © C.Munsch / France 3 Alsace
Chaque aventure devient un livre sur mesure pour chaque enfant / © C.Munsch / France 3 Alsace
 

C'est un rêve d’enfance qui se réalise 
Rémy Perla, fondateur de Epopia

Informaticien, Rémy Perla travaillait dans une société de service, dernière un ordinateur du matin au soir. Pendant quatre ans, il a créé des outils informatiques pour les services de ressources humaines d’une grande société alsacienne de téléphonie, mais il a toujours eu l’envie d’entreprendre et cherchait à donner plus de sens à sa vie. Il s'est lancé dans l'aventure, a créé Epopia. Il ne le regrette pas. On le comprend. 
 

Vérifier qu'on ne se fait pas un film 

"Il faut bien réfléchir et savoir ce qu'il y a derrière. Il faut vérifier que l’on ne se fait pas un film. Quand on veut changer de vie, il ne faut pas le faire sur un coup de tête. Il faut se demander si ça peut vraiment fonctionner, avoir une validation externe, alors j'ai fait un start-up week-end où j'ai eu toute une équipe qui a travaillé avec moi pour voir s'il y avait un potentiel et c'est comme ça que je me suis dis que c'est vraiment ça que je veux faire dans la vie et qu'il fallait vraiment que je me lance."
 

C'est d'ailleurs lors de ce week-end que Rémy Perla a rencontré son cofondateur. "J'ai alors travaillé pendant un an et demi à développer le concept, mais déjà au bout d'un an, j'ai quitté mon emploi. Je suis passé par une rupture conventionnelle, c'était en 2013. Ça a donné un coup d'accélérateur à cette aventure. Je suis resté pendant deux ans au chômage, avec l'équivalent d'un smic. Cela fait trois mois que j'ai retrouvé mon salaire d'il y a sept ans."
 
Dinosaures, vie de château ou parc animalier, c'est au choix / © C. Munsch / France 3 Alsace
Dinosaures, vie de château ou parc animalier, c'est au choix / © C. Munsch / France 3 Alsace


Se décider 

"A priori, je n'aime pas le risque. Mais à un moment donné, le plus risqué pour ma vie était de ne pas finir heureux. Alors j'ai accepté l'insécuritéL'insécurité, c'est ce qu'il y a de plus porteur. Ça effraie, mais ma philosophie, c'est que "je ne veux pas avoir de regret. Quand on entreprend, il ne faut pas avoir le choix. Il faut que ce soit une nécessité, c'est ça ou ne vit plus. Et comme on ne vit qu'une fois..."


J'ai mis une croix sur la sécurité pour me lancer


A l'instar de Nelson Mandela, qui disait : "Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j'apprends", Rémy Perla estime qu'"il n'y a pas d'échec, soit on réussit, soit on apprend." 
Toutes les lettres sont lues et traitées individuellement / © C.Munsch / France 3 Alsace
Toutes les lettres sont lues et traitées individuellement / © C.Munsch / France 3 Alsace
De nouveaux collègues rejoindront bientôt ces créatifs dans l'entreprise / © C.Munsch / France 3 Alsace
De nouveaux collègues rejoindront bientôt ces créatifs dans l'entreprise / © C.Munsch / France 3 Alsace


Le rôle de l'entourage 

"Mon entourage ne m'a pas embêté du tout. Mon épouse et moi, on se soutient dans tout. Si cela avait été au-delà de ce qu'elle voulait accepter, elle me l'aurait dit. Ma famille m'a toujours encouragé. Quand j'étais enfant, j'étais dyslexique et dysorthographique, mais je suis allé très tôt au-delà des craintes qu'on avait inculquées à mes parents pendant les premières années de ma scolarité. L'ironie de la vie veut que mon succès d'aujourd'hui passe par l'écriture.
 

Une idée qui a valu de l'or au concours Lépine, à Strasbourg en 2016 / © C.Munsch / France 3 Alsace
Une idée qui a valu de l'or au concours Lépine, à Strasbourg en 2016 / © C.Munsch / France 3 Alsace


Succès mondial pour un concept unique

"A partir de trois canevas de base [Moyen-Age, dinosaures ou parc animalier, ndlr], une équipe d’auteurs, de graphistes et de documentalistes rédigent des courriers pour les enfants, qui leur répondent, et l’histoire évolue ainsi en fonction de ces échanges. Pour certains enfants, cette aventure de lecture, d’écriture et d’imagination peut durer un an, voire plus. Chaque enfant avance au rythme de son choix", explique Rémy Perla. 
 
Des stocks de courriers à Epopia / © Epopia
Des stocks de courriers à Epopia / © Epopia

"Les enfants deviennent des aventuriers qui font des choix, lisent et écriventDans l'aventure "Mon royaume", créée en 2014. l’enfant devient roi ou reine de son royaume. Dans "Ma réserve naturelle", créée en 2016, les enfants dirigent une réserve d’animaux. Dans "Ma mission dinosaures", l’enfant devient paléontologue et invente la première machine à remonter le temps. Son concept a remporté la médaille d'or du concours Lépine en 2016.
 
Des enfants abonnés à travers quatre-vingt pays dans le monde / © C.Munsch / France 3 Alsace
Des enfants abonnés à travers quatre-vingt pays dans le monde / © C.Munsch / France 3 Alsace


Un travail d'équipe et des projets

"Au départ, je faisais tous les métiers : écriture, invention, communication, commercialisation. Aujourd'hui, ça fait cinq ans, je porte la vision de l'entreprise, je recrute, je recherche les fonds, j'organise et mes collaborateurs apportent leur part." 

Désormais, une équipe d'une vingtaine de personnes travaille aux côtés de Rémy Perla, et de nouvelles embauches sont prévues avant la fin de l'année 2019. Des auteurs, des illustrateurs, photographes, graphistes, documentalistes, entre autres.
 
Une équipe d'une vingtaine de personnes imaginent et font vivre les aventures d'Epopia / © C.Munsch / France 3 Alsace
Une équipe d'une vingtaine de personnes imaginent et font vivre les aventures d'Epopia / © C.Munsch / France 3 Alsace
 
Fin d'année 2019, l'entreprise se lance dans la publicité sur le plan national, ce qui génèrera plus de travail, car il y aura sans aucun doute, plus de courriers d'enfants. Ils sont déjà 40.000, dans 80 pays à travers le monde, à lire, écrire et vivre ces aventures. Enfants de familles d'expatriés, qui vont dans des écoles françaises ou dans des pays francophones, bref des garçons et des filles qui apprennent la langue française, l'entretiennent et la développent grâce à l'invention de Rémy Perla.

En ce mois de juillet 2019, deux nouvelles aventures se préparent, une en rapport avec le pays des Schtroumpfs et "un dessin animé que les enfants adorent". Le chef d'entreprise n'en dit pas plus, il est en pleine négociation des droits. Oui, Rémy Perla a changé de vie. Avec un succès, que ses premiers enseignants n'auraient jamais imaginé. 
 
 
 
 

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus