Insolite : à Strasbourg, un cygne fait tourner la police en bourrique sur l'autoroute

Certains automobilistes ont eu une drôle de surprise sur l'autoroute qui contourne Strasbourg ce lundi 18 mai : un cygne se promenait sur les voies en plein échangeur. La police a dû intervenir.

Un cygne escorté par la police sur l'autoroute qui contourne Strasbourg ce lundi 18 mai
Un cygne escorté par la police sur l'autoroute qui contourne Strasbourg ce lundi 18 mai © ITBR67
Il fallait avoir de bons réflexes si l'on conduisait sur l'A35, l'autoroute qui contourne Strasbourg ce lundi 18 mai vers 10h30 : un cygne déambulait sur les voies, en plein milieu d'un échangeur très fréquenté : celui qui dessert la place de l'Etoile, en venant du nord de la ville. "Deux gendarmes qui passaient par là par hasard ont commencé à l'escorter, raconte un adjoint de sécurité de la CRS autoroutière de Strasbourg. Quand nos agents sont arrivés sur place, le cygne sillonnait entre les voies de gauche et de droite un peu n'importe comment."

Une photo postée sur les réseaux sociaux (ci-dessous) montre les gendarmes à moto en train d'escorter le cygne : La scène pourrait faire sourire, si elle n'était pas dangereuse. Le secteur est un noeud d'échangeur d'ordinaire très fréquenté car il permet de relier le centre de Strasbourg au quartier de l'Etoile - une zone qui rassemble des administrations de la ville - et au-delà à l'Allemagne. Pour mettre fin aux pérégrinations de l'animal sur les voies, les policiers de la CRS autoroutière n'ont eu d'autre choix que de mettre pied à terre pour lui faire quitter la route. "Mon collègue s'est mis à suivre le cygne à pied, détaille l'adjoint de l'unité qui relate cette aventure. Ils ont bien dû marcher comme cela pendant 200 mètres, poursuit-il, et au moment où il l'avait enfin à portée de main.... l'oiseau s'est envolé."
Vue du ciel, le secteur où déambulait le cygne est impressionnant. La flèche rouge indique l'endroit où a été prise la photo publiée sur les réseaux sociaux.
Vue du ciel, le secteur où déambulait le cygne est impressionnant. La flèche rouge indique l'endroit où a été prise la photo publiée sur les réseaux sociaux. © Google maps

Ayant choisi le milieu de matinée - créneau où la circulation est peu chargée - pour sa promenade autoroutière, l'animal n'a fort heureusement pas provoqué d'accident et s'en est sorti indemne. Les opérations nécessaires à son évacuation ont toutefois imposé une légère perturbation dans le secteur du trafic, qui reste modéré en cette deuxième semaine de déconfinement.
Le cygne en train de se jouer des policiers sur l'échangeur strasbourgeois.
Le cygne en train de se jouer des policiers sur l'échangeur strasbourgeois. © CRS autoroutière de Strasbourg


A la rescousse de canetons

Ce n'est pas la première fois que des motards de la police de l'autoroute de Strasbourg ont affaire à des cygnes dans ce secteur. Comme on le voit sur la carte ci-dessus, l'échangeur n'est pas loin à vol d'oiseau de l'Ill, une rivière qui traverse Strasbourg et le long de laquelle nichent de nombreux cygnes. Mais avec le confinement, ces aventures insolites leur arrivent plus souvent. Quelques jours avant le cygne, c'est une cane qui était partie elle aussi s'aventurer sur l'autoroute. "Elle se baladait avec ses petits mais a été percutée par un véhicule, se souvient le capitaine Jérôme Champagnol qui dirige l'unité de police autoroutière. Nous avons dû intervenir pour prendre en charge les canetons. Nous les avons confiés à une association de protection de la faune sauvage."   Avec le confinement, ces expériences incongrues avec des animaux sauvages se sont multipliées : le 1er mai, un chamois était filmé en train de s'abreuver sur les rives de la rivière l'Aar, à Schiltigheim, une commune qui borde Strasbourg, bien loin des montagnes qu'affectionne habituellement l'animal. Une famille de belettes a également été observée à Saint-Louis (Haut-Rhin), comme le raconte une habitante de la commune sur les réseaux sociaux :


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite sécurité société sécurité routière nature environnement déconfinement