Jardinage : que faire en cas d'attaque de mildiou ou de moucherons au potager

En ce début juillet, la période est plutôt calme au jardin. Les jardiniers se sont activés à planter en mai, malgré la pluie, et en juin. Le reste est affaire de nature : c'est elle qui prend la main. Un peu d'arrosage par-ci de désherbage par-là, et beaucoup de surveillance. Pour agir au plus vite dès les premiers signes des petites maladies au potager. Voici quelques conseils.

Le printemps, même s'il a largement été perturbé par la pluie et les basses températures du mois de mai 2024, a probablement été actif pour les jardiniers amateurs et passionnés. En ce début juillet, Eric Charton, jardinier animateur du club relais jardin et compostage sait bien que les travaux au jardin et au potager sont désormais plus légers.

Arrosage, désherbage régulier et observation/méditation sont les trois occupations principales au jardin en ce début juillet. Un programme plutôt léger pour les jardiniers en recherche d'occupation. 

Voici quelques recettes simples en cas d'attaques sur vos plantes préférées au jardin durant l'été.

La hantise de la tomate : le mildiou

Même si vous avez pris toutes vos précautions, vos tomates peuvent être sujettes au mildiou. Les sols humidifiés par les pluies de mai dernier, ont peut-être favorisé la propagation de cette maladie fongique. À quoi reconnaît-on le mildiou ? Aux taches noires et à l'aspect vaguement gras qui apparaissent sur les feuilles. Eric vous donne la recette miracle :

  • Mélanger 5 g de bicarbonate de soude dans un litre d'eau
  • Ajouter 1 cuiller à café de savon noir ou de liquide vaisselle bio (pour le côté épaississant)
  • Pulvériser ce " mouillant" directement sur le feuillage  

Attention toutefois à ne pas pulvériser (ou le moins possible) ce mélange sur les fleurs. L'action du bicarbonate de soude consiste à dessécher le champignon (eh oui, comme dit plus haut, le mildiou est un champignon) qui sans humidité ne peut plus se développer sur la feuille.

Mais si le bicarbonate dessèche la feuille, il en fait tout autant sur la fleur qui ne pourra plus être fécondée. Soit vous renoncez à un étage de fruits en pulvérisant malgré tout délicatement, soit vous trouvez un assistant jardinier (au choix, un enfant, un mari ou une épouse conciliants, éventuellement un voisin…) qui vous prêtera main forte et protègera les fleurs avec un carton pendant que vous vaporisez sur les feuilles.

Avec le beau temps, il y a de fortes chances que l'on saute l'étape mildiou. Une météo avec des températures supérieures à 25 °C le jour et supérieures à 15 à 20 °C la nuit devrait garantir l'absence de mildiou. Mais le jardinier prévoyant sait rester sur ses gardes.

Les aleurodes des choux

Les quoi ? Les aleurodes des choux sont des petits moucherons (pléonasme) blancs qui se nichent sous les feuilles des choux, mais aussi des tomates et des aubergines. Pour vous en débarrasser de façon naturelle, Eric vous propose de préparer une petite infusion de plantes aromatiques d'été : lavande, sauge, thym ou citronnelle feront l'affaire. Selon votre goût, vous pourrez l'utiliser sur les feuilles, mais aussi la consommer. Le mélange mélisse, citronnelle fait un très bon insectifuge, mais soulage aussi bien la toux.

La recette pour un litre d'eau. Coupez 100 g de la plante aromatique de votre choix citée plus haut. Si un litre vous paraît trop, réduisez les doses au prorata.

  • Faire frémir l'eau à la casserole
  • Retirer la casserole du feu aux premiers frémissements. 
  • Jeter vos plantes aromatiques dans l'eau.
  • Laisser refroidir
  • Pulvériser sur les moucherons

Les feuilles de vos arbres tombent trop tôt

En réalité, il ne s'agit pas vraiment d'un pépin. Soit c'est le cycle normal des feuilles. Celles qui ont poussé le plus tôt tombent le plus tôt. Rien d'inquiétant. Soit c'est la chaleur et la sécheresse qui fatiguent l'arbre. Celui-ci se protège en se séparant de feuilles, voire de rameaux entiers. La bonne nouvelle, c'est que ce n'est généralement pas grave et qu'il n'y a rien à faire, si ce n'est ramasser les feuilles et s'en servir en paillis. L'arbre devrait se remettre d'une saison rude. 

Même vos conifères peuvent souffrir de la sècheresse. Vous ne le constaterez pas à l'été, car ils ne perdent pas leur feuillage qui est persistant. Mais s'ils ont trop souffert à l'été de sècheresse, vous le constaterez au printemps suivant, lors de la repousse. 

Après tous ces efforts, il vous reste la chaise longue pour ceux qui ne se lassent pas d'admirer leurs jardins.     

Article initialement publié à l'été 2021

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité