Cet article date de plus de 5 ans

Législative partielle à Strasbourg : André Kornmann retire sa candidature

Le candidat André Kornmann retire sa candidature à l'élection législative partielle, qui doit se tenir à Strasbourg 1 les 22 et 29 mai prochain. L'avocat refuse d'être classé à l’extrême droite.

André Kornmann se serait inscrit en préfecture sous l'étiquette "divers droite". C'est quand il a constaté qu'il y était enregistré en tant que candidat d'extrême droite qu'il a décidé de se retirer. André Kornmann déplore qu'"aucun entretien préalable, ni aucune information ultérieure, unilatéralement, autoritairement et discrétrionnairement ait procédé à cette scandaleuse modification".

Le candidat strasbourgeois, après réunion avec son équipe, a décidé de retirer sa candidature, estimant que cette appréciation "fausse la sincérté du scrutin".

En 2014, André Kornmann, tête de liste pour le FN/RBM avait retiré sa candidature aux municipales.

D'un point de vue formel, le retrait de candidature n'est plus possible car la date limite est dépassée. Ainsi, la décision d'André Kornmann ne peut être prise en compte pour l’établissement de la liste des candidats, ni pour les opérations de dépouillement. Il peut simplement demander le retrait de ses bulletins de vote.

André Kornmann dit se préparer à l'échéance de 2017 et appelle pour la législative partielle à l'abstention.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections législatives politique élections