"Un moment de partage singulier, loin de la mère patrie", la fête de Saint-Nicolas des Alsaciens de Shanghai

Samedi 5 décembre, les Alsaciens de Shanghai se sont retrouvés pour fêter la Saint Nicolas. Cette année, ce moment convivial avait une tonalité particulière, puisqu'ils ne pourront pas revenir en Alsace pour Noël.
Les Alsaciens de Shanghai participant à la fête
Les Alsaciens de Shanghai participant à la fête © Laurent Brender
Une fête de la Saint-Nicolas comme il se doit, avec mannala et bredele, à près de 9.000 kilomètres de l’Alsace. C’est ce qu’a vécu la diaspora alsacienne de Shanghai, samedi 5 décembre. En tant que telle, cette journée n’était pas une première, puisque l’amicale des Alsaciens de Shanghai en propose une chaque année depuis 2018. Mais elle avait une saveur particulière, car ces expatriés ne pourront pas revenir en Alsace pour Noël. En effet, suite aux nouvelles restrictions annoncées par la Chine pour se prémunir du coronavirus, s’ils retournaient en Europe, ils risqueraient de ne pas pouvoir rentrer à Shanghai après leurs congés.
 
La confection des mannala
La confection des mannala © Laurent Brender

"La journée s’est déroulée dans une ambiance très chaleureuse (…) et festive, comme en Alsace" raconte Laurent Brender, président de l’association, et l’une des chevilles ouvrières de l’organisation. Une journée sans distanciation sociale et sans masque obligatoire, puisqu’à Shanghai, "il est possible de se réunir à plusieurs, car la situation sanitaire est sous contrôle depuis plusieurs mois."
 

Partager la Saint-Nicolas avec autant de monde était encore plus satisfaisant qu'à l'accoutumée - Laurent Brender, président de l'amicale des Alsaciens de Shanghai

Pour commencer, chacun a dû mettre la main à la pâte : dans un studio de cuisine loué pour l’occasion, la cinquantaine de participants, adultes comme enfants, a d’abord passé plusieurs heures à préparer des mannala en pâte levée, et découper des bredele à l’emporte-pièce, sous la houlette du chef boulanger alsacien Julien Million. Retrouvailles avec des gestes pratiqués depuis l’enfance, pour les uns, et véritable découverte pour les autres.

En effet, seule la moitié de ces boulangers d’un jour étaient des Alsaciens. Les autres étaient "des personnes de tous horizons, curieuses de découvrir nos spécialités et notre culture" précise Laurent Brender. Et Julien Million, déjà célèbre en Chine puisqu’il participe régulièrement à une émission culinaire de la télévision chinoise du type Master Chef, était heureux, comme toujours, de "faire connaître et transmettre les traditions culinaires alsaciennes en Chine."
 
Les spécialités alsaciennes ont encore meilleur goût à l'autre bout du monde
Les spécialités alsaciennes ont encore meilleur goût à l'autre bout du monde © Laurent Brender


Qui dit fête alsacienne dit agapes alsaciennes, bien sûr. Ce goûter bien consistant a été suivi d’un dîner-découverte de quelques spécialités alsaciennes : tartes flambées, puis knacks, chou rouge et galettes de pommes de terre, accompagnées d’une variété de vins d’Alsace peu connus en Chine. Plusieurs représentants de caves alsaciennes ont sponsorisé l’événement. Hugo Seilly, originaire d’Obernai, a fait goûter aux participants plusieurs bouteilles du domaine viticole de son père. Pour lui, la Saint-Nicolas représente "un retour à l’enfance", qu’il a ressenti comme "assez particulier, du fait d’avoir pu recréer un moment de partage singulier loin de la mère patrie."
 
Le trio des organisateurs : Hugo Seilly, Laurent Brender et Julien Million
Le trio des organisateurs : Hugo Seilly, Laurent Brender et Julien Million © Laurent Brender

Laurent Brender, qui d’ordinaire rentre en Alsace pour les fêtes, a particulièrement apprécié cette journée : "Pouvoir se plonger dans l'atmosphère de la Saint-Nicolas, de Noël, et la partager avec autant de monde est encore plus satisfaisant qu'à l'accoutumé" reconnaît-il. "La joie des participants récompense de tout le boulot de préparation."
 

Aux Alsaciens d'Alsace et du monde entier : un très joyeux Noël, et prenez soin de vous

Julien Clément, Alsacien de Shanghai

Et ce Noël qui approche à grands pas, chacun sait déjà où il va le passer. Julien Clément, importateur de vins et de produits culinaires, se prépare sereinement à le fêter à Shanghai, comme les deux années précédentes, "autour d’un bon dîner, avec des amis et leurs enfants." La tonalité festive sera assurée, car "Shanghai propose aussi quelques marchés de Noël, et des animations variées qui permettent de découvrir les traditions et coutumes d’autres pays."

Hugo Seilly, de son côté, le passera chez son beau-père, "sous les tropiques. Pas de repas spécial de prévu, juste du champagne et… du crémant, bien sûr." Mais ses pensées vont à ceux qui vivent dans sa région d’origine : "Prenez soin de vous et de vos proches", s’exclame-t-il. Et Julien Clément lui fait écho : "Aux Alsaciens d’Alsace et du monde entier : un très joyeux Noël, et prenez soin de vous." - "Ici tout va bien, et on espère qu'il en sera rapidement de même pour tout le monde en Alsace" ajoute Julien Million. Et Laurent Brender de conclure : "On espère de tout cœur que la situation s’améliorera rapidement, en France et ailleurs, car un an loin de l’Alsace, ça fait long."
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite coronavirus/covid-19 société