Bannière résultats municipales

Municipales à Strasbourg: dernier round dans les négociations entre Catherine Trautmann (PS) et Jeanne Barseghian (EELV)

Plus que quelques heures avant de savoir si les deux prétendantes à la mairie de Strasbourg, Jeanne Barseghian et Catherine Trautmann, fusionneront leur liste pour le second tour des élections municipales. Une réunion entre les deux camps doit avoir lieu ce dimanche 31 mai 2020.

 

Jeanne Barseghian et Catherine Trautmann vont-elles unir leurs forces pour le second tour des municipales?
Jeanne Barseghian et Catherine Trautmann vont-elles unir leurs forces pour le second tour des municipales? © FREDERICK FLORIN/AFP
Fusionneront ? Fusionneront pas ? Depuis la confirmation par l’Elysée de la tenue du second tour des élections municipales le 28 juin prochain, la question d’une possible alliance entre Jeanne Barseghian, candidate EELV et Catherine Trautmann, candidate PS, tient en haleine l’échiquier politique strasbourgeois.

C’est la première, tête de liste Strasbourg écologiste et citoyenne, arrivée en tête au soir du premier tour avec huit points d’avance au compteur, qui avait dégainé la première le 29 mai dernier, en annonçant vouloir "tendre la main" à l'ancienne maire de Strasbourg et ancienne ministre de la Culture.


"Ma liste est arrivée en tête au premier tour, ça me donne une responsabilité, que j'assume, qui est celle de rassembler la gauche. Très clairement j'appelle à ce rassemblement. J'ai tendu la main à Catherine Trautmann, j'ai pris attache avec elle, et je souhaite que nous puissions nous rassembler", avait-elle déclaré. Depuis, les discussions décrites çà et là comme étant "serrées", "houleuses", "compliquées", battent leur plein, sans pour autant aboutir au consensus espéré. Du moins, pour le moment.
   

"Le monde d’après passe par l’union des listes"


Calendrier oblige, ce dimanche 31 mai, les tractations pourraient bien s’accélérer. Information confirmée du bout des lèvres en haut lieu, les candidates envoient cet après-midi leurs négociateurs sur le champ de bataille. A deux jours du dépôt officiel des listes, fixé mardi 2 juin à 18h, il se pourrait qu’on sache très prochainement si oui ou non la noce aura bien lieu.

"C’est une question d’heures", confirme Antoine Splet, élu communiste à l’Eurométropole, constatant que "l’union peine à se réaliser".

Samedi 30 mai 2020, il a lancé, avec une vingtaine de co-signataires issus des mondes militant, associatif, syndical et universitaire, un appel pour réclamer l’union des forces roses et vertes, "pour emporter la mairie et ne pas risquer la défaite si Alain Fontanel et Jean-Philippe Vetter en venaient à s’allier. Je considère que ce serait très dangereux qu’il n’y ait pas de rassemblement au second tour, pour Strasbourg mais aussi pour l’Eurométropole puisque la liste majoritaire influencera de manière très forte ce qui s’y passera demain".
 

Appel pour le rassemblement des forces de gauche à Strasbourg by coulon on Scribd


Sur le fond des programmes, "il y a des divergences mais il y a aussi des points communs très forts", insiste-t-il.  Renforcement du plan climat,  réalisation de la gratuité des transports en commun pour les jeunes et les personnes âgées, mise en place d'une Zone à faible émission socialement juste, développement des pistes cyclables, notamment. Et l’élu de questionner à travers son plaidoyer : "Qu’est-ce qui empêche l’union puisque les idées sont très largement compatibles ? Nous ne comprenons pas. Des mains ont été tendues. Elles n’ont pas été encore saisies. Pourquoi ?"
 

La gouvernance de l’Eurométropole en jeu ?


Un coup de pression sur les épaules des candidates ou plutôt d’une candidate, Catherine Trautmann. En coulisse, il se murmure que l’un des points d’achoppement concernerait l’attribution de la présidence de l’Eurométropole, qui serait espérée par celle qualifiée de "faiseuse de roi ou de reine". De son côté, Jeanne Barseghian préférant, selon une source militante proche de la candidate écologiste, "éviter la concentration des pouvoirs", souhaiterait en réserver la présidence à un élu non strasbourgeois. Le nom de Danielle Dambach, fraichement réélue maire de Schiltigheim, circulerait avec insistance.

Quoi qu’il en soit, le dernier round des négociations de ce jour pourrait permettre de trancher et de dénouer les ultimes divergences…ou pas. Suspens.
 
Les résultats du premier tour
Le premier tour des élections municipales s'est joué entre onze têtes de liste, à Strasbourg (Bas-Rhin), le dimanche 15 mars 2020. 

La liste conduite par Jeanne Barseghian (EELV) est arrivée en tête, devant Alain Fontanel (LaREM-Modem) et Catherine Trautmann (PS) au coude-à-coude, suivi de Jean-Philippe Vetter (LR). Ils obtiennent respectivement 27,87%, 19,86%, 19,77%, et 18,26% des voix. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections municipales 2020 élections europe écologie les verts parti socialiste
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter