À l’Opéra du Rhin, le cosplay d’Anastasia et sa grand-mère font pleurer dans les chaumières

Anastasia et l'impératrice Marie prennent possession de la scène de l'opéra. / © Valentin Pasquier, France 3 Alsace
Anastasia et l'impératrice Marie prennent possession de la scène de l'opéra. / © Valentin Pasquier, France 3 Alsace

Un concours de cosplay, le premier du genre dans un opéra français, a eu lieu ce dimanche 25 mars 2018 à l’opéra de Strasbourg. L’une des concurrentes a suscité l’émotion en conjuguant sa prestation avec une histoire de famille…

Par Vincent Ballester

Qui ne connaît pas l’histoire (tragique) d’Anastasia? La Fox en avait fait un magnifique dessin animé, sorti en 1997. Et vingt-et-un ans plus tard, Camille – qui a quasiment l’âge du film – s’en est inspirée pour sa prestation de cosplay à l’Opéra national du Rhin, à Strasbourg. Ce dimanche 25 mars, 500 personnes ont pu la découvrir, les larmes aux yeux (ou presque).
La performance, doublée, était émouvante et finement exécutée. Camille, cosplayeuse aguerrie, avait en plus une botte secrète: sa famille. Sa mère se trouvait dans le public, et n’a su qu’à la dernière minute que sa fille participait au concours. Elle n’était pas au courant que Camille avait, pendant tous ces mois, fabriqué la robe de la grande-duchesse Anastasia et répété sa performance scénique. Et elle n’était pas seule. La doyenne du concours, Nicole (81 ans), l’a soutenue et a accepté d’apparaître sur scène. Doyenne qui n’était autre… que sa propre grand-mère. Qui mieux qu’elle pouvait interpréter l’impératrice-douairière Marie, la grand-mère d’Anastasia, alors que le moment choisi pour la prestation était la scène des retrouvailles?

La performance a arraché des applaudissements soutenus à la salle, et a reçu le prix du coup de cœur du jury. Un prix amplement mérité.

Retrouvez l'événement dans cet extrait du journal télévisé

 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Nancy : statue du Général Drouot restaurée

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés