Opération "place nette" à Strasbourg : 45 kilos de drogues saisis, 245 personnes interpellées en trois semaines

Quante-cinq kilos de drogue ont été saisis lors de l'opération "Place nette XXL" à Strasbourg (Bas-Rhin), annonce ce lundi 22 avril la préfecture du Bas-Rhin. Plus de 3400 policiers et gendarmes se sont mobilisés pendant trois semaines pour mener l'opération commencée début avril, aboutissant à l'interpellation de 245 personnes.

L'heure du bilan de l'opération "Place nette XXL" menée pendant près de trois semaines à Strasbourg a sonné. Lancée le 3 avril, l'opération a permis de saisir 45 kilos de drogue, 11 armes et 313 550 d'euros d'avoirs criminels, annonce ce jour la préfecture du Bas-Rhin.

Voulues par le ministre de l'intérieur, Gérald Darmanin, ces opérations réalisées dans plusieurs grandes villes de France sont censées lutter contre le trafic de stupéfiants et améliorer la qualité de vie des habitants. 

Plus de 3400 policiers mobilisés

À Strasbourg et dans le Bas-Rhin, plus de 3 400 policiers et gendarmes se sont mobilisés durant ces trois semaines pour mener une centaine d'opérations (voir post ci-dessous), ce dont se félicite Josiane Chevalier, préfète du Bas-Rhin.

Celle-ci avait assisté au premier déploiement des forces de l'ordre dans le quartier du port du Rhin à Strasbourg. D'autres coups de filet avaient suivi du côté du Neuhof, de l'Elsau et de la Meinau.

215 personnes interpellées

La mobilisation, qualifiée de sans précédent par la préfecture, a abouti à l'interpellation de 215 personnes. La préfecture précise également que 10 628 personnes et de 5 713 véhicules ont été contrôlés, dont 149 immobilisés ou placés en fourrière.

Trois fermetures administratives ont été prononcées sur les 28 commerces contrôlés, 823 amendes forfaitaires délictuelles (AFD) ont été délivrées et 407 articles de contrefaçon d'une valeur de 250 000 euros ont été saisis.

Les forces de l'ordre ont par ailleurs intercepté un camion transportant plus de 660 kilos de tabac, valant au chauffeur 18 mois d'incarcération et 400 000 euros d'amende douanière.

D'autres opérations de ce genre seront menées dans les prochaines semaines, annonce la préfecture.