Le Printemps des Bretelles redonne un sacré coup de jeune à l'accordéon

Publié le Mis à jour le
Écrit par YL
© C. Laemmel

Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin) accueille du 17 au 26 mars le Printemps des Bretelles pour sa 20e édition. L’occasion de prouver que l’accordéon n’est pas qu’un instrument réservé aux nostalgiques des guinguettes.

Désuet, voire carrément ringard, l’accordéon a pendant longtemps été relégué au rang de ces instruments d’antan, associés aux bals populaires et à la France d’avant-guerre. Autant de stéréotypes pour un instrument pourtant complexe et plein de nuances, à l’image du printemps des bretelles.

C’est déjà la vingtième édition de ce festival bas-rhinois qui n’a cessé de s’élargir au fil des ans, en gardant une solide base mais en laissant aussi de la place aux nouveaux. Et en ouverture de la danse ce vendredi soir, le groupe Bal’us’trad et ses musiciens habitués de la scène illkirchoise. Composé d’une trentaine de membres, le groupe a d’ailleurs à l’image du festival basculé dans l’amour de l’accordéon.

Tout le monde faisait de la trompette de la clarinette et d’autres instruments… et tout le monde se met finalement à l’accordéon.

Didier Christen, du groupe Bal’us’trad


Le plus grand festival d'accordéon en France

Avec plus de 600 artistes programmés sur 10 jours et des musiciens internationaux, venant aussi bien du Mexique que des Etats-Unis, le printemps des bretelles peut se targuer d’être le plus grand festival de France consacré à l’accordéon.

L’année dernière, plus de 11000 spectateurs étaient venus pour écouter et danser sur les airs l’instrument à vent.

durée de la vidéo: 01 min 51
20e édition du printemps des bretelles, le festival de l'accordéon ©France 3 Alsace


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.