Racing club de Strasbourg : entraînements et matchs amicaux, comment les joueurs se préparent à la nouvelle saison

L'entraîneur du Racing club de Strasbourg, Thierry Laurey, a tenu une conférence de presse le lundi 29 juin, jour de la reprise des entraînements au stade de la Meinau. Les joueurs ont pu retoucher au ballon pendant trois semaines à l'annonce du déconfinement au mois de mai.

Thierry Laurey, l'entraîneur du Racing club de Strasbourg, lors d'un point presse le 29 juin 2020.
Thierry Laurey, l'entraîneur du Racing club de Strasbourg, lors d'un point presse le 29 juin 2020. © Claire Peyrot / France Télévisions
Après trois mois de confinement, et trois semaines sans entraînement, Thierry Laurey, l'entraîneur du Racing club de Strasbourg, n’a rien perdu de sa verve. Au contraire, il était en forme lors de la conférence de presse qui s’est tenu le 29 juin au stade de la Meinau. Au programme : la reprise des joueurs en douceur, les matchs amicaux de cet été et la préparation de la saison prochaine.

Avec la fin définitive du championnat, le Racing est l'un des rares clubs à s'être entraîné pendant trois semaines à la sortie du confinement pendant le mois de mai. "L’essentiel du travail avait été fait durant la reprise ponctuelle, c’est surtout le travail du secteur médical et des préparateurs physiques qui sont importants pour l’instant", déclare Thierry Laurey. Il aurait aimé que le championnat soit seulement suspendu "dans un premier temps" avec une évaluation de la situation semaine après semaine. "Oui, j'étais partisan de finir la saison mais pas à n’importe quel prix", poursuit-il. Le Racing a terminé sa saison de Ligue 1 Conforama à la 10ème position. 
 

Une reprise en douceur

Cette semaine doit servir de test avant de pouvoir renforcer les entraînements des joueurs (voir l'entraînement en photos sur le post Facebook ci-dessous). Pendant le confinement, les joueurs n'ont pas pu s'entraîner dans de bonnes conditions et ont parfois perdu du muscle, comme le souligne le défenseur Lamine Koné : "On est resté deux mois sans rien faire, j’ai un peu perdu en muscle, la reprise des trois semaines a été super mais c’est aussi compliqué de reprendre le ballon comme ça. L’appréhension serait sur les blessures, faire attention à faire des soins et des étirements après les entraînements." Réhabituer les corps à s'entraîner et se tenir prêt pour la saison prochaine, c'est le défi de l'entraîneur qui compare le retour de son équipe à celui de blessés : "Tu as 25 joueurs qui ont été blessés pendant trois mois et tu vas les remettre tous ensemble d’aplomb, donc tu risques d’avoir un peu de casse à un moment donné."
 

Des matchs à huit clos

Mais la reprise ne se fait pas sans un goût amer en raison de l'absence des nombreux supporters dans les gradins. Le RCSA compte quelque 19.000 abonnés. "C’est le gros problème, on ne peut pas se satisfaire de voir des matchs sans public à longueur de journée même s’il y a certains subterfuges qui sont trouvés pour essayer de rendre une ambiance quasi-normale aussi. Il y a aussi le constat que les gros clubs ont moins de difficulté que les plus petits. Ce n’est pas tout à fait le même football en termes de résultats.", lance Thierry Laurey. "Ce n’est pas beau à voir mais bon, ça reste un match", ajoute Lamine Koné, qui a connu ce genre de rencontre. 
 

Un stage à Evian et la reprise des matchs amicaux

Pas de stage à l'étranger cette année pour le Racing. Thierry Laurey a annoncé que l'équipe s'entraînera pendant neuf jours à Evian, du 20 au 29 juillet. Le premier match amical est programmé le 24 juillet contre Nîmes à Albertville, le lieu de stage de l'équipe nîmoise. Les joueurs du RCSA seront ensuite de retour en Alsace, pour des matchs à Nancy (le 1er août), à Saint-Louis contre Dijon (le 4 août), à Reims (le 8 août) et un match à Metz le dernier week-end avant la reprise (le 15 août). Mais la saison prochaine demeure encore floue, "on n’a aucune certitude. On a tous envie de rejouer des matchs, quand on voit la Bundesliga ou la Première League, tu as encore plus envie de partager les mêmes sensations que ces joueurs." Pas de grand changement dans l'effectif, l'entraîneur cherche un éventuel milieu "qui ait la capacité de faire l’essuie-glace mais un bon essuie-glace, qui nettoie bien" devant la défense.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
racing club de strasbourg alsace football sport déconfinement société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter