Football : l'ancien entraîneur du Racing Club de Strasbourg Jacky Duguépéroux va diriger les amateurs de Meistratzheim

Jacky Duguépéroux n'a plus entraîné d'équipe depuis qu'il a fait monter le Racing Club de Strasbourg en Ligue 2, le 27 mai 2016. / © Maxppp/Jean-François Frey
Jacky Duguépéroux n'a plus entraîné d'équipe depuis qu'il a fait monter le Racing Club de Strasbourg en Ligue 2, le 27 mai 2016. / © Maxppp/Jean-François Frey

Quatre ans après avoir quitté le banc du Racing Club de Strasbourg, qu'il a remis dans les rails du football professionnel, Jacky Duguépéroux retrouve son costume d'entraîneur. Il va coacher l'US Meistratzheim, au plus bas niveau, pour "rendre au foot amateur tout ce qu'il lui a permis"

Par Noémie Gaschy

Les habitants du petit village de Meistratzheim, entre Obernai et Erstein dans le Bas-Rhin, ont dû se pincer au réveil, ce mardi 12 mai, pour être certains qu'ils ne rêvaient pas. Qu'ils se rassurent : leur club de football a bien enrôlé Jacky Duguépéroux. La "star" (voir post Facebook ci-dessous) va entraîner l'US Meistratzheim la saison prochaine.
 

L'annonce a fait l'effet d'une petite bombe. Car le plus alsacien des Bretons est particulièrement apprécié dans la région par les amateurs de football. Il faut dire que Jacky Duguépéroux a offert au Racing Club de Strasbourg certaines de ses plus belles émotions.
 

Joueur, d'abord, il a fait partie de l'équipe championne de France en 1979, avec Léonard Specht, Albert Gemmrich ou Raymond Domenech. "Dugué" l'entraîneur a ensuite remporté avec les Bleus la Coupe de la Ligue à deux reprises, en 1997 et 2005. C'est lui aussi qui a permis au Racing de retrouver la Ligue 2 et le monde professionnel, en mai 2016, après des années dans les bas-fonds du football amateur.

Voir ci-dessous notre reportage sur le retour de Jacky Duguépéroux comme entraîneur du Racing Club de Strasbourg en avril 2014 :

"Retrouver les sources du football"

Quatre ans plus tard, il va donc s'asseoir à nouveau sur un banc de touche, mais dans un tout autre décor : l'Union Sportive Meistratzheim évolue en District 5, soit la plus basse des divisions, loin de la rigueur et de la discipline du sport professionnel. Jacky Duguépéroux a annoncé sa décision en direct, dans l’émission « Le Club 1906 », animée par Direct Racing et diffusée en direct sur les réseaux sociaux. 
 

À 72 ans, il a justifié son choix par l'envie de "retrouver les sources du football". Ce projet "ambitieux et intéressant" va lui permettre de "boucler la boucle" et de « rendre au foot amateur tout ce que le foot m’a permis », confie-t-il. Jacky Duguépéroux a en réalité déjà connu le niveau district. C'était au début des années 1990, lorsqu'il a démarré sa carrière d'entraîneur, à Benfeld, avant de rejoindre Vauban. 

"On va apprendre de lui"

Le club de Meistratzheim voit lui aussi les choses en grand et compte "écrire une nouvelle page de son histoire, assure le président Claude Meyer. Jacky n'est pas venu pour compter les fleurs sur le terrain. On veut réussir au moins deux montées en trois ans. On a de très bons jeunes du village et grâce à Jacky, on a aussi pu recruter d'autres joueurs de très bon niveau. Ils ont accepté de descendre de plusieurs divisions pour un Monsieur comme lui."

"Dugué" prendra les commandes de l'équipe première mais aussi des U13 du club et aura un œil sur l'ensemble des jeunes formés à Meistratzheim. "Il veut les faire évoluer, c'est quelque chose qu'il aime beaucoup", ajoute le président, persuadé que l'arrivée de Jacky Duguépéroux va aussi insuffler une dynamique positive hors des terrains. Les éducateurs ont en tout cas déjà hâte de profiter de l'expérience du technicien plusieurs fois titré. "Je coache les pitchounes à Meistratzheim, ça va certainement donner un sacré coup de fouet au club. J'espère qu'il viendra parfois me voir, me donner des conseils. Je veux apprendre du mieux possible à ses côtés. C'est une fierté", se réjouit Christophe Eber.

Les débuts de Jacky Duguépéroux dépendront de l'évolution de la crise sanitaire et de l'autorisation pour les clubs à reprendre le football. En attendant, les bénévoles doivent gérer "l'énorme buzz" suscité par son arrivée. Les spectateurs risquent d'être un peu plus nombreux que d'ordinaire autour de la main courante, la saison prochaine à Meistratzheim. 

Sur le même sujet

Les + Lus