REPLAY - L'opéra baroque "La Calisto" de Francesco Cavalli

Cet été, France 3 Grand Est vous propose spectacles et concerts pour pallier aux festivals reportés ou annulés en raison de la crise sanitaire. Nous vous proposons l'opéra en 3 actes La Calisto de Francesco Cavalli avec Les Talens Lyriques et Christophe Rousset. 
La Calisto avec Nicolay Borchev (Mercurio), Elena Tsallagova (La Calisto) et Giovanni Battista Parodi (Giove).
La Calisto avec Nicolay Borchev (Mercurio), Elena Tsallagova (La Calisto) et Giovanni Battista Parodi (Giove). © Ozango Productions
L'Opéra national du Rhin nous emmène au temps de la mythologie romaine dans une œuvre lyrique baroque créée en 1651 par Francesco Cavalli. Un drame musical en trois actes avec un direction musicale de Christophe Rousset, une mise en scène de Mariame Clément
  

Virginité

Comment conserver sa virginité lorsqu'on est convoité par Jupiter? Les mésaventures de Calisto prouvent que c'est impossible. De nymphe à constellation, nous accompagnons l'héroïne de l'opéra de Francesco Cavalli dans ses aventures et ses transformations.

La nymphe Calisto a fait voeu de chasteté auprès de Diane, déesse de la chasse. Mais respecter ce serment est ambitieux quand Jupiter se prend d'amour pour elle. Malgré ses avances, la belle résiste et le repousse. Ce n'était sans compter l'imagination de Jupiter qui change alors de sexe et prend l'apparence de Diane pour se rapprocher de sa cible. Mais la femme et soeur de Jupiter, Junon, est jalouse et décide de transformer Calisto en ours.

Onirique

C'est Mariame Clément et Julian Hansen qui signent la mise en scène et la scénographie de La Calisto. Un premier acte qui commence avec un plateau représentant une fosse à ours comme anticipation sur le destin de Calisto. Peu à peu la scène se transforme et apparaît un univers onirique et enchanteur. Le cylindre central tourne sur lui-même et arrive au fil des rotations de nouveaux décors. Une mise en scène poétique qui surprend et fait rêver.

Une captation vidéo réalisée par Olivier Simmonet, Ozango Productions en 2017.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture musique opéra