Un routier espagnol zigzague sur l'A35 pour faire tomber son dépanneur, il écope de neuf mois de prison avec sursis

Mercredi 19 septembre, vers 19h15 sur l'A35, près de Strasbourg. Un routier espagnol a tenté de faire chuter le dépanneur qui venait d'intervenir sur son véhicule en zigzaguant sur l'autoroute. Le tribunal correctionnel de Strasbourg l'a condamné ce vendredi à neuf mois de prison avec sursis.

Par Vincent Ballester

Neuf mois d'emprisonnement avec sursis pour le routier espagnol qui a failli faire chuter Jean-Marie Muckensturm sur l'autoroute. Jean-Marie, c'est un dépanneur de poids lourd, et le mercredi 19 septembre, sa vie a failli basculer. Il venait d'intervenir sur les freins du routier espagnol, sur l'A35, près de Strasbourg.

Il avait recommandé au conducteur de ne plus rouler sur l'autoroute, recommandation non suivie d'effet puisque le routier a poursuivi sa route sur la voie rapide. Jean-Marie Muckensturm a alors poursuivi le camion et s'est agrippé à son rétroviseur. 
 

Cela ne s'est pas arrangé quand le conducteur a sorti un couteau pour tenter de lui faire lâcher prise. "Là, s'il me coupait au bras, j'avais plus assez de force: je serais tombé. C'était là, le moment le plus délicat."

L'intervention d'un camion polonais a permis d'éviter le pire: le routier espagnol a pu être stoppé, et a été mis en garde à vue. Le tribunal correctionnel de Strasbourg l'a condamné en comparution immédiate, ce vendredi 21 septembre. Que pense Jean-Marie de ce qui lui est arrivé? "Je suis pas un héros... j'a fait mon boulot." Courageux, et modeste avec ça.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus