Examens 2018
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Rythmes scolaires : pétition pour le retour de la semaine de 4 jours à Strasbourg

© Lionel VADAM / Max PPP
© Lionel VADAM / Max PPP

Depuis la rentrée 2017, les communes qui le souhaitent ont la possibilité de revenir à la semaine de quatre jours dans les écoles. Mais seules la moitité d'entre elles ont fait ce choix en Alsace. Strasbourg n'en fait pas partie. 

Par Cécile Poure

En décembre dernier, le SNUipp-FSU67  lance les hostilités dans une lettre adressée à Roland Ries. Le syndicat demande, pétition à l'appui, le retour à la semaine de 4 jours à Strasbourg dès la rentrée 2018. En novembre, la Ville avait en effet annoncé à ses 113 conseils d'écoles publiques qu'un changement éventuel de rythme scolaire n'aurait pas lieu avant septembre 2019.

" Pourquoi c'est important : Considérant que la réforme des rythmes scolaires a dégradé les missions de l’école et les conditions de travail des enseignants sans améliorer les conditions d’apprentissage et la réussite des élèves ;
Considérant que la parole des enseignants et des parents d’élèves doit être prise en compte dans ce débat, notamment par l’intermédiaire des conseils d’école qui se sont prononcés massivement au premier trimestre 2017/2018 pour un retour à la semaine de 4 jours ;
Considérant qu’une réelle prise en compte des rythmes de l’enfant nécessiterait une réflexion approfondie associant parents, enseignants et collectivités territoriales pour aboutir, à moyen terme, à un nouveau projet ;
Sachant qu’aucune évaluation de la semaine de 4.5 jours n’est envisagée actuellement par le ministère,
Je demande à ce que la mairie de Strasbourg engage le processus d’un retour à la semaine de 4 jours à la rentrée 2018, avec maintien des 36 semaines de classe, en appliquant le décret n° 2017‐1108 du 27 juin 2017 dit « décret Blanquer" 



Etudes à l'appui


Pour étayer son argumentaire, le SNUipp-FSU67 s'appuie sur une étude menée par l'AMF ( Association des maires de France ) auprès de 21.700 communes en novembre dernier. Voici les résultats : "Outre les 43% des collectivités dont les écoles sont à quatre jours à la rentrée 2017, l’enquête montre que 40% des communes et 45% des intercommunalités ont d’ores et déjà envisagé les quatre jours à la rentrée 2018".

Les principaux motifs avancés pour le retour aux quatre jours dès la rentrée 2017 sont liés "aux demandes des acteurs" :
- parents (83%),
- conseils d’école (81%)
- enseignants (71%).

Sont évoqués :
- La fatigue des enfants (72%)
- le coût des anciennes activités périscolaires (53%)


Parallèlement, le syndicat a mené sa propre enquête dans les écoles du Bas-Rhin : 

Enquete Rythmes Scolaires SNUIpp67-2 by Aymeric Robert on Scribd

Plus de classe le samedi matin


Le syndicat souhaite donc un retour dès la rentrée prochaine de la configuration qui a prévalu entre 2008 et 2014 : plus de classe le samedi matin, mais pas de cours non plus le mercredi matin. 

La municipalité, elle, demande du temps et attendre des mesures d'impact annoncées par le ministère au courant de cette année scolaire et évalue à six mois le délai de réorganisation en cas de changement de rythme.



A lire aussi

Sur le même sujet

récolte des mirabelles à Rozelieures

Les + Lus