Semaine européenne de réduction des déchets : une grande collecte annuelle sous covid à l'Eurométropole de Strasbourg

Chaque année au moment de la semaine européenne de réduction des déchets, une grande collecte qui rassemble en général 2 à 300 personnes est organisée par différentes associations dans l'Eurométropole de Strasbourg. Pour cause de covid, elle aura lieu mais différemment, on vous explique tout.

La collecte de déchets en 2018 avait réuni 250 personnes et permis de ramasser une grosse quantité de détritus
La collecte de déchets en 2018 avait réuni 250 personnes et permis de ramasser une grosse quantité de détritus © France Télévisions
Après des jours de réflexion, décision a été prise d'annuler la grande collecte annuelle de déchets prévue les 21 et 22 novembre. Un nettoyage organisé chaque année depuis 2017 au démarrage de la semaine européenne de réduction des déchets par différentes associations et organismes comme Alsace Nature, VNF ou l'Agence de l'eau Rhin Meuse. Une annulation de la formule collective, puisqu'en général l'événement rassemble 2 à 300 personnes. En revanche une collecte maintenue dans un format individuel.
 Un plan C donc comme collecte. Les habitants de l'Eurométropole de Strasbourg sont invités à récolter des déchets dans le périmètre de un kilomètre qui leur est alloué à proximité de chez eux et dans le cadre de leur heure de sortie. Une collecte qui s'étend jusque fin janvier. Partage de photos, tri des déchets ramassés, quantification, l'action reste collective avec un partage des données mais de façon virtuelle. Alsace Nature devrait fournir un bilan de l'action fin février 2021. "Cet événement, c'est vraiment pour nous l'occasion de sensibiliser sur la problématique des déchets en général avec une réflexion autour de la façon de réduire les volumes au quotidien", explique Marie Kneib d'Alsace Nature.

Une collecte pour éviter que nombre de déchets ne termine dans les océans. "Il faut bien se dire que n'importe quel déchet que l'on jette dans l'espace public où que ce soit, risque de finir par tomber dans un cours d'eau", martèle Marie Kneib. 80% des déchets marins sont issus de l’intérieur des terres, 20 millions de tonnes chaque année quand même, et acheminés en grande partie par nos cours d’eau, même les plus petits proches de nos lieux de vie. Objectif : stopper l'expansion du fameux 7e continent, cet immense amas de déchets flottants, qui ont convergé dans le Pacifique Nord.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature environnement événements sorties et loisirs