Strasbourg : les Bibliothèques idéales ont lieu malgré le coronavirus, mais il faut réserver

Le festival littéraire des Bibliothèques idéales, organisé par la librairie Kléber de Strasbourg, doit avoir lieu du 3 au 13 septembre. L'événement a dû s'adapter au coronavirus (Covid-19). Il va donc falloir réserver sa place pour pouvoir rencontrer Leïla Slimani, Olivia Ruiz, ou encore Léa Salamé.

La journaliste Léa Salamé, la chanteuse Olivia Ruiz, et l'autrice Leïla Slimani sont invitées aux Bibliothèques idéales.
La journaliste Léa Salamé, la chanteuse Olivia Ruiz, et l'autrice Leïla Slimani sont invitées aux Bibliothèques idéales. © Delphine Goldsztejn/Thierry Gachon/Marc Ollivier
En ces temps de coronavirus (Covid-19), la littérature se met à la page. Les Bibliothèques idéales devraient pouvoir se tenir, du 3 au 13 septembre 2020. Pour ce faire, une limitation des entrées a été décrétée, via un système de réservations (gratuites).

La très grande partie de la programmation (70 lectures, débats, concerts, etc.) aura lieu à la Cité de la danse et de la musique, située place Dauphine (voir sur la carte ci-dessous). Exit donc la librairie Kléber (organisatrice de l'événement), dont la fameuse Salle blanche, un peu étroite, est souvent prise d'assaut lors de l'événement. Difficile d'y faire respecter les gestes-barrières.
 
Pour François Wolfermann, le programmateur des Bibliothèques idéales, l'édition 2020 est forcément un peu particulière. "Mais c'était important de sauver cette manifestation, on a pris toutes les mesures de sécurité pour que ça puisse se faire." Tour d'horizon des décisions qui ont été prises.

L'accès-même au bâtiment n'aura rien à voir avec les années précédentes. Il faudra arriver avec 15 minutes d'avance et les entrées se feront au goutte-à-goutte pour éviter un effet d'attroupement : le cauchemar des organisateurs. Si l'auditorium contient 500 places en temps normal, les sièges ne pourront accueillir qu'entre 250 et 400 personnes (selon leur venue seules ou en "couple", voire en groupe), pour respecter la distanciation physique.
 

Masques, gel et gestes-barrières

Une porte sera dévolue pour l'entrée. Il faudra porter un masque à l'intérieur, et se désinfecter les mains au gel hydro-alcoolique. Les sorties se feront d'un autre côté afin que les files ne se croisent jamais. Avant de quitter l'événement, un passage par l'espace librairie et les séances de dédicaces éventuelles sera possible.

Au niveau des événements, d'une durée d'environ 90 minutes pour chacun, il faudra garder son masque une fois assis. Il ne sera plus possible de se lever avant la fin, même pour aller aux toilettes. Ces diverses règles ont été rappelées les réseaux sociaux (voir ci-dessous) : elles devront être impérativement respectées. "Je crains qu'on perdre du monde", commente le programmateur. En 2019, rappelle-t-il, plus d'un millier de personnes avait fait le pied-de-grue devant la Cité pour certaines rencontres.
 
Si vous n'avez pas pu avoir de place ou ne pouvez pas venir, pas de panique. La quasi-totalité des évènements sera diffusée en direct sur Facebook. Et une grande partie sera téléversée sur Youtube. "Ce sera fait dans d'excellentes conditions techniques", souligne le programmateur. "La qualité sera professionnelle, on a embauché un réalisateur et il y aura des plans." L'idée était qu'aucune personne ne se sente privée des Bibliothèques idéales. Les questions aux artistes se poseront aussi via Facebook, la gestion sanitaire du micro confié au public étant trop compliquée.
 

Leïla Slimani et Guillaume Gallienne 

"Ça se remplit déjà très bien." C'est le cas de dire : affichent déjà complet les rencontres avec la journaliste Léa Salamé ou l'autrice à succès Amélie Nothomb, l'hommage à Gisèle Halimi, ou le concert d'Olivia Ruiz. Cette dernière a sorti son premier roman, La Commode aux tiroirs de couleur, au mois de juin.
 
Les consignes sanitaires sont rappelées sur le billet d'entrée. Parmi elles : port du masque et gel obligatoires.
Les consignes sanitaires sont rappelées sur le billet d'entrée. Parmi elles : port du masque et gel obligatoires. © Vincent Ballester, France Télévisions

Florence Aubenas, Jacques Weber, Guillaume Gallienne... Autant d'autrices et d'auteurs qui ont les faveurs du public, et qui devraient faire le plein d'entrées. À ne pas rater : le débat d'ouverture avec Leïla Slimani, prix Goncourt 2016, au sujet du métissage et ce qu'il apporte à la littérature. Un thème "osé et très intéressant", commente le programmateur. À voir si le public est au rendez-vous.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littérature culture livres sorties et loisirs événements