Strasbourg : ce qu'il faut retenir de la conférence de presse de la maire Jeanne Barseghian sur le reconfinement

Protocole sanitaire dans les écoles, ouverture des parcs et jardins, mesures prises pour les personnes précaires ou âgées... La maire de Strasbourg a fait le point ce jeudi 29 octobre sur les mesures prises par la ville pour que le reconfinement se déroule bien. 

Jeanne Barseghian a présenté plusieurs mesures que la ville de Strasbourg va entreprendre pour assurer le reconfinement.
Jeanne Barseghian a présenté plusieurs mesures que la ville de Strasbourg va entreprendre pour assurer le reconfinement. © Jean-Marc Loos / MaxPPP
Ce jeudi 29 octobre, la municipalité de Strasbourg a organisé une conférence de presse pour faire part des différentes mesures prises pour accompagner le reconfinement annoncé par Emmanuel Macron à partir de minuit jusqu'au 1er décembre. 

Jeanne Barseghian, la maire de Strasbourg, a tenu cette conférence pour éclairer la situation dans trois domaines essentiels du confinement : le sanitaire, l'éducation et les solidarités. 

Pas de tension en réanimation pour l'instant

Alexandre Feltz, adjoint à la mairie pour les questions sanitaires, a d'abord rappelé les derniers chiffres concernant les CHU de Strasbourg. Actuellement, il y a 100 personnes hospitalisées pour cause de Covid-19 et 12 en réanimation. Il a précisé que les services de réanimation de Strasbourg ne sont pas en tension pour le moment.

Il a également signalé que la ligne téléphonique "Covi-Ecout' 67" serait remise en place pendant ce deuxième confinement à destination des personnes dont la santé mentale est affectée par ces événements. 

Maintien de la cantine

Concernant les écoles, qui restent ouvertes comme l'a indiqué le président de la République, l'adjointe chargée de l'éducation Hülliya Turan a précisé que le protocole sanitaire restait pour le moment le même, sans annonce de la part du gouvernement. "Nous informerons les familles si des évolutions ayant un impact sur leur organisation est à l'ordre du jour", a-t-elle ajouté. Elle a précisé que la mairie garantissait pour l'instant la prise encharge pour le périscolaire, la restauration scolaire et les crèches. 

Le CCAS, un hébergement d'urgence et la Bulle restent ouverts

Du côté des solidarités, l'adjointe Floriane Varieras a annoncé plusieurs mesures visant à aider toutes les personnes dans le besoin. La municipalité s'organise pour maintenir "a minima" un CMS (Centre médico-social) par territoire. L'adjointe a assuré que toute transparence serait faite sur les horaires d'ouverture et les modalités d'accès à ces CMS.

D'autre part, pour les personnes les plus précaires, le CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) reste actif. Floriane Varieras a également assuré qu'au moins une structure d'hébergement de la ville ouverte 24 heures sur 24 resterait ouverte, ainsi que la Bulle pour que les personnes dans le besoin puissent avoir accès à un service d'hygiène.

Elle a annoncé que la ville de Strasbourg serait en forte concertation avec l'Etat en ce qui concerne l'hébergement d'urgence. "Il faut que chacun et chacune puisse en bénéficier, développe-t-elle. Nous nous emploierons à mettre en oeuvre tous les moyens disponibles pour que cela ait lieu."  Certains moyens de la ville comme des locaux et des véhicules seront également mobilisés pour la distribution alimentaire.

Pour les personnes âgées, la municipalité va actionner et mobiliser un fichier - habituellement utilisé pour la canicule - qui recense les personnes les plus vulnérables et isolées. Cela permettra à ces personnes d'avoir un lien maintenu par téléphone. Si des personnes âgées considèrent qu'elles sont vulnérables, elles peuvent appeler le standard de la ville de Strasbourg pour faire partie de ce fichier.

La démocratie toujours en place

Jeanne Barseghian a assuré a plusieurs reprises lors de la conférence de presse que la démocratie ne serait pas mise "sous cloche" pendant le confinement. Ainsi, il y aura une concertation hebdomadaire entre les différents acteurs du champ cartitatif dès le vendredi 30 octobre afin d'identifier les besoins, faire une veille collective, appuyer des actions et interpeller des partenaires. 

D'autre part, le conseil de participation citoyenne du 4 novembre sera maintenu de manière numérique. "J'ai à coeur que nos conseils municipaux puissent être maintenus", a également déclaré la maire. Les modalités de réunions par moyens digitaux seront discutées après les précisions de Jean Castex sur le reconfinement.

Marché, jardins partagés, parcs... et le sapin de Noël 

Enfin, pour ce qui est des questions pratiques, la maire a précisé que les parcs et les jardins seraient ouverts pendant le confinement. Les gens pourront également se rendre à leur jardin partagé. Concernant les marchés, la question n'est pas encore tranchée mais la maire souhaite les maintenir ouverts, notamment pour maintenir le lien social et l'économie locale.

Jeanne Barseghian a gardé le meilleur pour la fin : le grand sapin de Noël arrivera bien lundi à Strasbourg : "Je crois que dans cette période, on a besoin aussi de choses positives, de signe d'espoir. Remettre des lumières dans notre ville et faire s'ériger le grand sapin ça y contribuera." 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société