Strasbourg : cinq vaches Highlands sur les terres de la réserve naturelle du Rohrschollen pour entretenir la zone

Cinq vaches Highlands Cattle, originaires d'Ecosse, sont arrivées le 4 juin dans la réserve naturelle du Rohrschollen à Strasbourg. Leur mission : aider à la préservation de l'environnement et de la biodiversité. 

Les Highlands Cattle peuvent rester en extérieur toute l'année grâce à leur fourrure épaisse.
Les Highlands Cattle peuvent rester en extérieur toute l'année grâce à leur fourrure épaisse. © France Télévisions, Y. Benamou

Avec leurs longs poils, elles ont pris leur quartier dans la réserve naturelle du Rohrschollen à Strasbourg le 4 juin. Les cinq vaches Highlands Cattle ont 18 hectares à leur disposition. Le but de cet éco-pâturage est d’entretenir écologiquement les espaces verts. Originaires d'Écosse, elle vont ainsi permettre de maintenir la biodiversité et préserver les écosystèmes de cette zone qui abrite des espèces végétales remarquables dont certaines sont protégées. 

Une excellente débroussailleuse

Pour la municipalité, l'arrivée de ces vaches est une aubaine avec le retour des grandes chaleurs d'été. Elle peuvent exploiter des pâturages pauvres et de consommer une grande variété de végétaux. En somme c'est "une excellente débroussailleuse", et autre avantage non négligeable, leur présence permet d'améliorer la qualité de l'air en en évitant l'usage du carburant. 

C'est la première fois qu'un troupeau de vaches vient s'installer dans la réserve du Rohrschollen pour remplacer des moutons. L'avantage avec les Highlands Cattle, c'est qu'il y a moins de nuisances et de bruits qu'avec d'autres espèces. Des agents veillent à ce qu'elles aient toujours accès à l'eau, ils contrôlent leur état de santé et vérifient qu'elles n'aient pas de blessures. 

L'ensemble du projet a coûté au total 126 000 euros.
L'ensemble du projet a coûté au total 126 000 euros. © France Télévisions, Y. Benamou

L'arrivée de ces vaches s'inscrit dans une démarche à plus long terme pour la municipalité de Strasbourg, qui souhaite une présence plus importante d'animaux. Elle vient de lancer une étude dans plusieurs quartiers de la ville. Elle envisage de nouer des partenariats avec les agriculteurs locaux pour faire de l'éco-pâturage sur différents sites.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
écologie environnement animaux nature