Strasbourg : le confinement du mois de mars en images

Publié le
Écrit par Anne-Laure Marie
Un jour ordinaire de confinement à Strasbourg, le tram semble bien seul dans la ville désertée
Un jour ordinaire de confinement à Strasbourg, le tram semble bien seul dans la ville désertée © Jean-Claude Hatterer

Intrigué par l'idée de la ville désertée pour cause de confinement, Jean-Claude Hatterer, photographe amateur, a pu poser son appareil photo dans les rues de Strasbourg en mars dernier pour capter l'étrangeté de ce vide imposé. Il met à disposition une partie de son travail.

A peine les Français sont-ils reconfinés que Jean-Claude Hatterer a eu envie de partager avec le plus grand nombre son expérience de photographe du premier confinement. A la tête d'une agence de communication à Wasselonne, il est aussi photographe amateur, amoureux de Strasbourg où il a vécu une dizaine d'années. "J'ai demandé à la ville si je pouvais poser mon trépied pour saisir l'atmosphère toute particulière de ce confinement. J'avais envie de ressentir cette ambiance étrange du vide", explique Jean-Claude Hatterer. "Tout à coup, la ville n'était plus que symbolisée par ses rues et façades toujours somptueuses mais frustrée des regards aimants des habitants et visiteurs", ajoute-t-il.

De cette déambulation est née une exposition d'une quinzaine de clichés mise en place à Wasselonne. Mais elle est terminée. Alors le photographe amateur a eu envie de mettre à disposition numérique de tous le fruit de son travail.
 
Enfin, il présentera son travail au concours organisé chaque année par l'Union régionale photographique d'Alsace.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.