Strasbourg : Une diva sud-africaine interprète “Rusalka”, l’opéra d'Antonin Dvorak

La chanteuse Pumeza Matshikiza à Paris, le 22 avril, 2015 lors de l'enregistrement de l'émission "Vivement Dimanche" sur France 2. / © Frédéric Dugit / MAXPPP
La chanteuse Pumeza Matshikiza à Paris, le 22 avril, 2015 lors de l'enregistrement de l'émission "Vivement Dimanche" sur France 2. / © Frédéric Dugit / MAXPPP

La toute première représentation à Strasbourg de Rusalka, l’opéra méconnu de Dvorak, est montrée ce soir du vendredi 18 octobre à l’Opéra du Rhin.  La soprano sud-africaine Pumeza Matshikiza qui tient le rôle-titre est née dans un quartier noir et pauvre de la province du Cap.

Par Claude Lepiouff

Pour sa deuxième production lyrique de la saison, l’Opéra national du Rhin nous entraîne dans le monde du merveilleux, à la rencontre d’une créature surgie des eaux, Rusalka, tombant éperdument amoureux d’un prince. La créature est interprétée par Pumeza Matshikiza.

Pumeza Matshikiza, la « diva des townships », a étudié au Cap puis à Londres avant de rejoindre l’Opéra de Stuttgart où elle a travaillé 5 ans avec Eva Kleinitz. Cette dernière deviendra la directrice de l'Opéra national du Rhin, portera le projet de création de Rusalka en 2017 avant de décéder en mai 2019.
 


Génie des eaux dans la mythologie germanique, héroïne d’une légende alsacienne, Ondine est-elle le personnage qui a inspiré Rusalka ?
En tous cas, le conte lyrique d’Antonin Dvorak n’avait jamais été présenté à Strasbourg. Nicolas Raab, l’Opéra du Rhin et son ancienne et regrettée directrice, Eva Kleinitz ont réparé cette injustice.

Rusalka conte avec onirisme le voyage initiatique d’une sirène qui rencontre un prince en tombe amoureuse et perd l’usage de la parole. Elle apprend par une sorcière Jezibaba aux pouvoirs considérables qu’un échec dans son amour la conduirait à la damnation éternelle.

La mise en scène de Nicola Raab, dont on avait déjà pu apprécier le travail à l'Opéra du Rhin pour Francesca da Rimini de Riccardo Zandona.

Antony Hermus dirige l’Orchestre philharmonique de Strasbourg.

Avec Bryan Register, Attila Jun et Patricia Bardon.

Rusalka, 
conte lyrique en trois actes d'Antonin Dvorak
Livret de Jaroslav Kvapil, d’après Friedrich Heinrich Carl de la Motte-Fouqué
En langue tchèque, surtitrages en français et en allemand
Coproduction Opéra national du Rhin avec l’Opéra de Limoges

Rusalka : du 18 au 26 octobre à l'Opéra de Strasbourg, les 8 et 10 novembre à la Filature à Mulhouse.


 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus