Strasbourg : l'auteur présumé de l'agression d'un buraliste lors d'une tentative de vol a été interpellé

L’auteur présumé d'une tentative de vol et de l'agression à l'arme blanche d'un buraliste le mardi 13 avril à Strasbourg a été interpellé, annonce la police ce 14 avril.
 

La police a interpellé l'auteur présumé d'u
La police a interpellé l'auteur présumé d'u © Vincent Voegtlin/MaxPPP

Un mineur âgé de 16 ans a été interpellé dans la soirée du mardi 13 avril par la police nationale, à Strasbourg, indique la direction départementale de la sécurité publique du Bas-Rhin ce 14 avril. Cet adolescent, défavorablement connu de la justice, est soupçonné d'avoir commis une tentative de vol dans un bureau de tabac, situé boulevard d’Anvers à Strasbourg quelques heures plus tôt.

La victime touchée au flanc

Mardi à 10h50, un individu ganté, visage dissimulé par un masque et une capuche et porteur d’un couteau, s'est présenté dans ce commerce. L'homme, particulièrement menaçant, est passé à l’arrière du comptoir et a tenté de se saisir du tiroir-caisse, malgré la présence du gérant et de son épouse. Le buraliste a repoussé l’individu pour mettre en échec la tentative de vol. L’individu revenant vers lui, plus menaçant encore, a tenté à plusieurs reprises de lui asséner un coup de couteau. Il a fini par atteindre la victime au flanc, lui occasionnant une plaie saignante, indique la police dans son communiqué.

Le buraliste est parvenu tant bien que mal à contraindre l’assaillant à quitter les lieux, renonçant à son butin. Il a été secouru par des témoins avant d’être pris en charge par les sapeurs-pompiers. Il est toujours hospitalisé mais ses jours ne sont pas en danger. Bien que non blessée, la gérante a été particulièrement choquée par l’agression.

La BAC mobilisée

Après étude des enregistrements du système de vidéo-protection du bureau de tabac, l’auteur présumé a été identifié par les policiers de la brigade anti-criminalité (BAC). Un dispositif de surveillance a ensuite été mis en place aux abords immédiats de son domicile. À 23h30, le même jour, l’individu a été interpellé par un équipage de la BAC dans une tenue vestimentaire différente de celle portée lors de la commission des faits. Il est actuellement entendu sous le régime de la garde à vue.

Une agression similaire contre un commerçant avait déjà eu lieu le 27 février 2020, rappelle la police qui précise que ce type de violences est exceptionnel. L'auteur avait été interpellé.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers