Le Racing club de Strasbourg, cinquième club de Ligue 1 à être racheté par des fonds américains

C'est l'annonce sportive de la semaine. Jeudi 22 juin, le Racing Club Strasbourg Alsace a annoncé son rachat par BlueCo, un consortium de milliardaires américains. La majorité des clubs de Ligue 1 de la saison prochaine sont sous capitaux étrangers.

Le nouvel actionnaire du RCSA s'appelle donc BlueCo, un consortium de milliardaires américains bien décidé à investir dans le club strasbourgeois, et qui s'était déjà réuni en 2022 pour racheter le club londonien du Chelsea FC en 2022.

Jusque là, c'est Marc Keller qui était le principal actionnaire du Racing depuis 2012. Il en reste le président à la demande des investisseurs.

Après le Havre en 2015, Marseille en 2016, Toulouse en 2020 et Lyon en 2022, Strasbourg devient le cinquième club de Ligue 1 possédé par des capitaux américains. Au total, onze clubs sur les 18 qui forment l'élite du football français pour la saison 2023-2024 appartiennent à des investisseurs étrangers.

Le Racing est désormais entre les mains d'une poignée de milliardaires américains :

  • Todd Boehly, 49 ans, (Etats-Unis) 505e fortune mondiale à 5,3 milliards de dollars
  • Mark Walter, 63 ans, (Etats-Unis), 517e fortune mondiale à 5,3 milliards de dollars
  • Hansjörg Wyss, 87 ans, (Suisse), 556e fortune mondiale à 4,9 milliards de dollars, selon les données du classement Forbes

Le consortium possède donc désormais le RCSA, Chelsea, et aussi l’équipe de base-ball des Los Angeles Dodgers, ainsi que des parts des Los Angeles Lakers (basket, NBA).

Quel avenir pour le Racing ?

Dans les 24h qui ont suivi l'annonce du rachat jeudi 22 juin 2023, chacun y est allé de son pronostic concernant le futur du club. A commencer par les supporters. Sur les réseaux sociaux, beaucoup craignent que le Racing n'y perde ses valeurs. "Perdre son identité et son âme comme ça, c'est moche", tweete @Dylch_.

D'autres craignent que Strasbourg ne devienne qu'un satellite de Chelsea. "Pour la première fois en 117 ans d'histoire, le RCS n'est plus un club de football mais un sous-club de football, on est à présent un club de marionnettes qui est remplaçable", écrit Lolo.

"Je suis attristé car un chapitre de 11 ans s'est cloturé hier, peut-être le plus beau de l'histoire du club, avoue Grégory Walter, le vice-président de la fédération des supporters du Racing. Mais entre le flou sur le projet à l'heure actuelle, et le faits que les vraies craintes soient à moyen terme, c'est difficile de se positionner."

Le maintien du président iconique Marc Keller, qui a su faire remonter le club au plus haut niveau en 10 ans, suscite toujours l'espoir pour certains. Et BlueCo dans se défendre : "BlueCo entend contribuer activement au développement du modèle mis en place par Marc Keller en apportant des capitaux qui permettront d’investir dans les équipes premières masculine et féminine, dans l’Académie et dans l’ensemble du club", précise un communiqué du club.

L'investissement proposé par le consortium permettra t-il d'assurer une place dans le top 8 de la Ligue 1 dans les prochaines années ? Impossible à savoir, le montant du rachat n'est pas encore connu. La saison 2021-2022, où le Racing avait fini à la 6è place de la Ligue 1, malgré l'un des plus petits budgets du championnats, peut en faire rêver plus d'un pour la suite.

Même si l'argent ne fait pas tout, la direction du RCSA s'est rendu à l'évidence : "Le monde du football  a considérablement changé, notamment avec l’arrivée massive d’investisseurs étrangers dans de nombreux clubs français."

En attendant, la direction nationale du contrôle de gestion, le gendarme financier du football, doit rendre son évaluation dans les prochaines semaines. En parallèle, des travaux pour rénover entièrement le stade de la Meinau avaient été annoncés en 2019. 100 millions d'euros pour des travaux qui verront le jour en 2025.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité