Strasbourg : les 100 ans du premier vol de Saint-Exupéry fêtés à l'aérodrome du Polygone

Une fête aérienne aura lieu en l'honneur d'Antoine de Saint-Exupéry, samedi 25 et dimanche 26 septembre à l'aérodrome de Strasbourg. Le célèbre écrivain et aviateur français y a effectué ses premiers vols. Au programme, baptêmes de l'air, expositions et spectacles dans le ciel alsacien.

Il y a cent ans, à quelques jours près, Antoine de Saint-Exupéry pilotait pour la première fois dans le ciel strasbourgeois. C’est ici, à l’aérodrome du Polygone dans le quartier du Neuhof, que le célèbre auteur du Petit Prince a appris à voler.

Alors qu’il fait son service militaire dans la capitale alsacienne, il effectue son premier vol le 18 juin 1921, sur un Farman F-40, avant de continuer ses leçons sur un Sopwith. Après 25 heures de vol, il obtient son brevet civil, et s’envole définitivement vers d’autres horizons. Son séjour à Strasbourg n'aura duré que deux ans. 

La réplique de l’avion de Saint-Exupéry

Son passage a laissé des traces dans les mémoires. Alors, à l’occasion du centenaire de son premier vol, l’ATAP (Association du Terrain d’Aviation du Polygone) ouvre ses portes, le samedi 25 et le dimanche 26 septembre au public désireux d’en connaître davantage sur l’aviation mais aussi sur le célèbre écrivain.

"Une fête en sa mémoire, c’est la première fois", annonce Henri Payre, le président de l’association. "Nous avons mentionné son passage à l’aérodrome dans plusieurs expositions mais quelque chose pour lui, c’est la première fois et puis ça nous permet de poser un regard également sur plus d’un siècle d’aviation."

 

Et pour célébrer l'aviateur, l'association présentera ce week-end une réplique de l'avion qu'il a piloté. "C’est un avion de chasse de la Première Guerre mondiale. On n’en trouve plus des comme celui-ci et surtout on ne fait voler que des répliques. Là c’est la réplique quasi-parfaite de l’avion de Saint-Exupéry. Parce que c’est un biplace, il n’a que deux ailes, celui de Saint-Exupéry en avait trois", précise Henri Payre.  

Malheureusement, impossible pour le public strasbourgeois de faire un baptême dans cet appareil. Ils seront réalisables sur d’autres répliques et d’autres modèles.

Le passé, puis le futur 

Cette fête sera aussi l’occasion d’envisager le futur de l’aviation. "Aujourd’hui l’avion c’est indispensable, ajoute Henri Payre. Si on regarde les actualités, l’avion est partout : pour éteindre les incendies, pour évacuer les gens etc. C’est important, selon moi, d’essayer d’imaginer un futur avec cet appareil tout en respectant l’écologie et surtout la planète. Alors à la fête, il n’y aura pas d’avion supersonique, ironise Henri Payre, mais il y aura des avions électriques et des avions écologiquement propres."

Des expositions, des baptêmes, des spectacles dans le ciel et des simulateurs de vols sont au programme de l'événement. L’association espère toucher un large public et attend près de 4.000 personnes. Même si un parking sera à disposition des visiteurs, Henri Payre conseille de privilégier les transports en commun ou le vélo pour se rendre à l'aérodrome. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire culture vol libre sport