Strasbourg : les élus locaux se fâchent si Adidas abandonne son siège social

Publié le
Écrit par Cécile Poure

Selon nos confrères des DNA, Adidas envisagerait de rapatrier son siège social strasbourgeois à Paris. 140 salariés travaillent actuellement dans le quartier d'affaires du Wacken. Prenant les devants, les élus locaux se fâchent tout rouge.

Après 45 ans passés à Landersheim, Adidas avait déménagé en grandes pompes dans le tout nouveau quartier d'affaires du Wacken à Strasbourg en 2018. Oui mais voilà quatre ans plus tard, la marque aux trois bandes semble bien vouloir s'installer beaucoup plus loin. A Paris. Comme elle l'avait, déjà, envisagé, en 2015 avant d'être finalement "convaincue" de rester par les élus alsaciens. 

Selon nos confrères des DNA, la direction d'Adidas envisagerait donc, une fois encore, de rassembler ses sièges sociaux par souci d'économies. Au grand dam des salariés et des élus locaux qui se sont exprimés ce mardi 31 mai dans un communiqué musclé.

Une histoire vieille de 60 ans

Il faut dire qu'Adidas n'est pas seulement pourvoyeur d'emplois locaux (140 actuellement à Strasbourg) et de prestige, la marque allemande fait aussi partie de l'histoire locale. Adidas est arrivé en Alsace, à Dettwiller en 1959 avant de s'installer à Landersheim puis à Strasbourg. Soixante ans d'implantation qui risqueraient donc d'appartenir au passé.

La direction d'Adidas France devrait communiquer sur sa décision dans les prochaines semaines mais d'ores et déjà les élus locaux montent au créneau.

Réaction Adidas by France3Alsace on Scribd

Dans un communiqué commun publié ce mardi 31 mai, la maire de Strasbourg Jeanne Barseghian, Pia Imbs, la présidente de l'Eurométropole, Jean Rottner le président de la région Grand Est et le président de la CEA Frédéric Bierry dénoncent une décision "inacceptable et incompréhensible pour les élus et les salariés. Elle est irrespectueuse du territoire alsacien et de la place de Strasbourg." Ils la condamnent fermement.