Strasbourg : manifestation contre l'exploitation des animaux sauvages dans les cirques sur la place d'Austerlitz

La mise en scène a eu lieu au milieu des touristes, sur la place d'Austerlitz. / © Vincent Ballester, France 3 Alsace
La mise en scène a eu lieu au milieu des touristes, sur la place d'Austerlitz. / © Vincent Ballester, France 3 Alsace

Une quinzaine de militant(e)s anti-spécisme ont organisé une mise en scène sur la place d'Austerlitz, ce samedi 24 novembre, à 14h30. La manifestation rendait hommage à une tigresse tuée à Paris après son évasion d'un cirque. Le but: demander une loi contre l'exploitation animale dans ces cirques. 

Par Vincent Ballester

Tenues de bagnard et cercueil grand ouvert: la mise en scène vise à impressionner. On la doit à une quinzaine de militant(e)s contre l'exploitation animale. La plupart est issue de la branche strasbourgeoise de l'association 269 Life France, qui prône le véganisme et l'antispécisme. Cette mise en scène, qui a lieu ce vendredi 24 novembre 2018 à 14h30, place d'Austerlitz, commémore la mort d'une tigresse. Mévy - c'est son nom - a été abattue en 2017 dans les rues de Paris après s'être échappée de son cirque. C'est en son nom qu'est réclamée une loi nationale pour interdire aux cirques de faire usage des animaux sauvages.
 
 

"La place des animaux sauvages n'est pas dans une cage pour nous divertir." assène Cyrielle, l'une des militantes. Antispéciste, elle s'engage pour "vivre sans financer l'exploitation animale". C'est ce que confirme Jesper Gustafsson, le co-référent du mouvement: "Nous refusons toute exploitation des animaux dans les cirques." Il cite des pays comme la Belgique, l'Irlande, ou le Portugal qui ont interdit la présence des animaux sauvages dans les cirques. 
 
Les militant(e)s s'engagent contre l'exploitation des animaux. / © Vincent Ballester, France 3 Alsace
Les militant(e)s s'engagent contre l'exploitation des animaux. / © Vincent Ballester, France 3 Alsace
La tigresse Mévy était utilisée dans un cirque parisien avant son évasion et sa capture. C'est sa mort qui est commémorée ce samedi. / © Vincent Ballester, France 3 Alsace
La tigresse Mévy était utilisée dans un cirque parisien avant son évasion et sa capture. C'est sa mort qui est commémorée ce samedi. / © Vincent Ballester, France 3 Alsace

"À Strasbourg, nous agissons depuis plusieurs années. Nos actions sont mieux comprises et acceptées ici qu'à Colmar ou Mulhouse, où les gens sont parfois agressifs quand ils se sentent concernés." explique Jesper. "Les Strasbourgeois, comme les Français, sont majoritairement opposés aux cirques faisant usage des animaux." Il cite un sondage IFOP réalisé pour le compte de 30 Millions d'Amis qui estime à 67% la part de la population française favorable à l'interdiction de la présence des animaux sauvages dans les cirques.
 

L'action de ce samedi vise à réclamer au gouvernement français une loi interdisant la présence des animaux sauvages dans les cirques. Pour ce faire, l'un des militants fait signer des formulaires aux passant(e)s. Ils seront envoyés au palais de l'Élysée, à destination du président de la République Emmanuel Macron. 
 
Les passant(e)s étaient invité(e)s à signer une pétition qui sera envoyée à la présidence de la République. / © Vincent Ballester, France 3 Alsace
Les passant(e)s étaient invité(e)s à signer une pétition qui sera envoyée à la présidence de la République. / © Vincent Ballester, France 3 Alsace
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus