Strasbourg : un proche de Cherif Chekatt mis en examen pour participation à une association de malfaiteurs terroristes

Audrey Mondjehi, un Strasbourgeois de 37 ans soupçonné d'avoir joué un rôle dans la fourniture du revolver utilisé par Cherif Chekatt lors de l'attentat, a été mis en examen ce lundi soir pour association de malfaiteurs terroriste criminelle. Il aurait hébergé le tueur la nuit précédant l'attentat.
Les forces de l'ordre au coeur du quartier du Neudorf, rue du Lazaret, où a été abattu Chérif Chekatt, peu après 21h.
Les forces de l'ordre au coeur du quartier du Neudorf, rue du Lazaret, où a été abattu Chérif Chekatt, peu après 21h. © D. Meneu/France 3 Alsace
Dans le cadre de l'enquête sur l'attentat terroriste de Strasbourg, Audrey Mondjehi ​​​​​​, un homme de 37 ans arrêté jeudi 13 décembre, a été mis en examen ce lundi soir pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle"," acquisition, détention et cession d'armes de catégorie B par au moins deux personnes en relation avec une entreprise terroriste". Il a été placé en détention provisoire. 
 

Logeur de Cherif Chekatt avant l'attentat

L'homme, un Strasbourgeois originaire du quartier de Hautepierre, est soupçonné d'avoir joué un rôle dans la fourniture du revolver de la fin du XIXe siècle utilisé par Cherif Chekatt lors de l'attentat qui a fait cinq morts et onze blessés.

Audrey Mondjehi a avoué avoir hébergé le tueur dans les nuits précédant l’attentat, selon nos confrères des Dernières nouvelles d’Alsace. Les deux hommes auraient été ensemble jusqu’en début d’après-midi, le jour de l’attentat. Ce proche de Cherif Chekatt, qu’il a rencontré en prison, a un lourd passé judiciaire : pillage d’un commerce et violence en 1997, agression d’un agent CTS en 1998, participation à une série de casses à la voiture bélier en 1999, coup de feu dans l’enceinte du CHU de Hautepierre en 2005 à l’issue d’une rixe, violences conjugales en 2007 et 2014. Il n’est cependant pas fiché S.

L’homme d’origine franco-ivoirienne est également connu dans le milieu du rap strasbourgeois sous le nom de scène "1pulsif". En 2008, il avait défrayé la chronique avec le clip de sa chanson DAR, Dangereux, armés, redoutables, qui mettait en scène l'enlèvement et le passage à tabac d'un homme déguisé en policier. Le rappeur avait récemment ouvert une chaîne Youtube officielle et sorti deux nouveaux clips. Le dernier en date, intitulé Retour aiguisé, a été posté le 8 décembre sur la plateforme.

Audrey Mondjehi a été écroué conformément aux réquisitions du parquet de Paris, qui a ouvert lundi matin une information judiciaire notamment pour "assassinats et tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste". Deux autres suspects ont été placés en garde à vue ce lundi, soupçonnés eux aussi d'être liés à la fourniture de l'arme. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentat de strasbourg faits divers attentat terrorisme