Strasbourg : le stade de la Meinau sera rénové et agrandi en 2025

Les cinq projets en lice pour le concours d'architectes dans le cadre de la rénovation du stade de la Meinau ont été dévoilés ce mercredi 12 février. Le nom du vainqueur chargé de moderniser l'enceinte pour un budget de 100 millions d'euros sera annoncé en juillet.

Le stade de la Meinau en 2020. Sa rénovation et son extension devraient coûter 100 millions d'euros et s'achever en 2025
Le stade de la Meinau en 2020. Sa rénovation et son extension devraient coûter 100 millions d'euros et s'achever en 2025 © Jérôme Gosset/ France Télévisions
Les derniers gros travaux dans le stade de la Meinau datent de 1984. Un bail ! L'idée d'une nouvelle rénovation d'ampleur, lancée en 2016, avait fait petit à petit son chemin jusqu'à un premier vote de l'Eurométropole en mai 2017. C'est donc une nouvelle étape qui a été franchie ce mercredi 12 février. Importante mais pas encore décisive. En conférence de presse, le président de l'Eurométrole de Strasbourg, maître d'oeuvre du projet, Robert Herrmann et Marc Keller, le président du Racing Club de Strasbourg, ont dévoilé les cinq derniers cabinets d'architectes en lice.
 
Robert Herrmann , président de l'Eurométropole de Strasbourg et Marc Keller président du RCSA présentent les 5 candidats en lice pour la rénovation du stade de la Meinau
Robert Herrmann , président de l'Eurométropole de Strasbourg et Marc Keller président du RCSA présentent les 5 candidats en lice pour la rénovation du stade de la Meinau © Jérôme Gosset/France Télévisions

Quarante-cinq équipes ont postulé mais seules cinq ont été retenues. Des candidats sélectionnés d'après leur expérience et leurs références. Et des références, ils en ont ! Shangai, Tottenham, Arsenal, Vélodrome de Marseille, rénovation du Parc des Princes... Tous ont quelques stades de foot mondialement connus parmi leurs réalisations. "Nous sommes très impressionnés par les candidats en compétition. On a beaucoup d'espoir" se réjouit Marc Keller.

Les cinq équipes retenues:

SCAU : le cabinet a eu l’occasion d’œuvrer sur de nombreux chantiers de stade d’envergure équivalente ou supérieure à la Meinau (Marseille, Saint-Denis, Le Havre, Valenciennes, Côte d’Ivoire). Il est associé aux bureaux d’études SDP/OTE INGENIERIE/JEAN-PAUL LAMOUREUX ;

KSS GROUP : le cabinet a travaillé sur les stades de Liverpool et Twickenham (extension des tribunes), les stades de Brighton et Océane au Havre, le court n°1 de Wimbledon. Il s’adjoint les services d’un architecte associé local (AEA, originaire de Mulhouse) ainsi que des bureaux d’études BURO
HAPPOLD/IGREC INGENIERIE pour préparer son projet ;

HPP : le cabinet œuvre avec 2 architectes associés, dont un local (Archi5prod et Emergence Architecture) et le bureau d’études OTE. Il a signé des stades de grande envergure à Shanghai, Gdansk, Leverkusen, Wolfsburg et Schalke 04 ;

POPULOUS LTD : le cabinet s’associe au cabinet strasbourgeois Rey-De Crecy, ainsi qu’aux bureaux d’études MAFFEIS et OTE. Ses références sont nombreuses en matière d’enceintes sportives (Tottenham Hotspur Stadium, Fulham Stadium à Londres et le stade Groupama à Lyon, Aviva Stadium à Dublin) ;

2PORTZAMPARC : le cabinet, multiprimé (Equerre d’Argent, Pritzker Price, Grand Prix national d’architecture), sera accompagné de l’architecte associé ATSP et du bureau d’études OTE INGENIERIE. Ses références comptent notamment l’U-Arena de Paris-La Défense et la rénovation du Parc des Princes… 
 

Un projet à 100 millions d'euros 

Le projet prévoit une augmentation de la jauge globale à 32.500 places au lieu des 26.000 actuelles; la création de nouveaux espaces « à prestations », avec entre autres la réalisation de nouveaux salons de réception et de nouvelles loges; une rénovation technique de l’infrastructure existante comprenant une reprise partielle de la toiture et de la pelouse.
 
"On n'est plus sur des projets délirants de 40 000 ou 50 000 places. On veut garder l'ambiance du stade telle qu'elle est aujourd'hui", indique Robert Herrmann. Cette restructuration est financée à hauteur de 100 millions d'euros par l’ensemble des collectivités territoriales : l’Eurométropole de Strasbourg (50 M€) ; la région Grand Est (25 M€) ; la ville de Strasbourg (12,5 M€) et le département du Bas-Rhin (12,5 M€). Elle sera également l’occasion pour l’Eurométropole de retravailler certains espaces extérieurs et accès, en cohérence avec les objectifs du Plan Climat 2030
 

Un chantier de trois ans 

Les cabinets finalistes ont maintenant jusqu'au 26 mai 2020 pour préparer leur dossier. Puis mi-juillet,  le jury se réunira pour désigner le vainqueur."Le RCSA aura un avis consultatif qui sera joint au dossier", précise Frédéric Thommen, le directeur du projet à l'Eurométropole de Strasbourg. Les travaux devraient débuter en mai 2022 et s'étaler sur trois ans jusqu'en 2025, alors que le stade sera toujours utilisé par le RCSA. "Ce sera forcément difficile", concède Robert Herrmann.

Un outil pour grandir

Pour le président du Racing, actuel 6e de Ligue 1, ce futur nouveau stade doit permettre "d'ancrer durablement" le club dans la partie haute du classement . "Entre la 10e et la 5e place. A l'instar de villes comme Lille et Saint-Etienne"
 
"Très impatient de voir le résultat". Marc Keller, président du RCSA lors de la présentation des 5 candidats retenus
"Très impatient de voir le résultat". Marc Keller, président du RCSA lors de la présentation des 5 candidats retenus © Jérôme Gosset/ France Télévisions
 

Les terrains d'entraînement et le centre de formation eux aussi rénovés

Si la rénovation du stade est financée par de l'argent public, c'est cette fois le RCSA qui va mettre la main à la poche. "Le club va dépenser 7 à 8 millions d'euros pour les équipements intérieurs du stade : boutique, musée etc... et nous allons engager 10 millions d'euros pour la rénovation des terrains d'entraînement qui jouxtent le stade puis 20 millions pour mettre le centre de formation au niveau des autres clubs professionnels", confirme Marc Keller. Pour les terrains d'entraînement utilisés par l'équipe pro, les travaux devraient débuter dès le mois de mai 2020.

Un projet suspendu aux résultats des élections ?

Quoiqu'il advienne, en mars prochain, il y aura un nouveau maire à Strasbourg et un nouveau président de l'Eurométropole. Roland Ries et Robert Herrmann ne se représentent pas. Or, ces deux collectivités apportent le plus gros du financement. " Le nouvel exécutif pourra très bien décider de tout arrêter. C'est un risque", admet Robert Herrmann. Mais le projet est bien avancé et quoiqu'il en soit le futur édile et le prochain élu à la tête de l'Eurométrople devront régler les frais déjà engagés. Chaque candidat retenu reçoit en effet 250.000 euros pour concevoir son projet soit 1,250 million d' euros pour les cinq équipes d'architectes sélectionnées.

Les réalisations des cinq candidats retenus

Rénovation du stade de la Meinau : les réalisations des cinq candidats retenus by France3Alsace on Scribd



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
racing club de strasbourg alsace football sport