• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Strasbourg - Manif des enseignants opposés à la semaine de 4,5 jours: “les résultats de la consultation sont biaisés!”

Plus de 300 personnes ont manifesté. / © Marie Coulon, France 3 Alsace
Plus de 300 personnes ont manifesté. / © Marie Coulon, France 3 Alsace

Le personnel enseignant et municipal travaillant dans les écoles de Strasbourg est en grève ce mardi 15 janvier 2019. La contestation vise la décision de la Ville de maintenir les rythmes scolaires à 4,5 jours après une consultation citoyenne. 

Par Vincent Ballester

Plus de 300 personnes (selon notre comptage, 500 d'après les organisateurs) manifestent depuis la fin de matinée de ce mardi 15 janvier 2019, devant le siège de la Ville de Strasbourg. Leur revendication concerne les rythmes scolaires. Pendant l'été 2018, la Ville avait annoncé sa volonté de consulter les parents et personnels éducatifs. Le résultat,atteint d'une courte majorité, en est le maintien de la semaine d'école à 4,5 jours. Mais le personnel éducatif ne décolère pas: la moitié des écoles strasbourgeoises sont fermées.
 

François Schill, secrétaire départemental du Syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et professeurs d'enseignement général de collège - Fédération syndicale unitaire (SNUIpp-FSU), conteste les résultats de la consultation: "On constate en observant les données brutes des résultats que ces résultats sont biaisés. [...] Les votes de plusieurs collègues dans une école n'ont pas été pris en compte." 
 
L'appel à la grève a été très suivi, une école deux étant fermé à Strasbourg ce mardi / © Marie Coulon, France 3 Alsace
L'appel à la grève a été très suivi, une école deux étant fermé à Strasbourg ce mardi / © Marie Coulon, France 3 Alsace

Il demande à ce que le vote des conseils d'école, majoritairement favorable à la semaine de quatre jours. La Ville, elle, a d'abord précisé qu'il "n'y aura pas de retour possible" à la semaine de quatre jours. L'adjointe à l'éducation François Buffet reçoit néanmoins une délégation dans son bureau. Un vote doit avoir lieu dans les conseils d'école ("souverains", reconnaît l'adjointe), parmi trois propositions. Y figure celle de la Ville, mais aussi celle de l'intersyndicale, qui invite parents et personnel éducatif à la déposer massivement au conseil pour faire changer la mairie d'avis. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview du doyen de la faculté des sciences de Nancy

Les + Lus