VIDEO. Strasbourg : le franc a été remplacé par l'euro il y a 20 ans, voici le souvenir que vous en avez... ou pas

Publié le

L'euro a remplacé officiellement le franc il y a 20 ans, le mardi 1er janvier 2002. Certaines personnes à Strasbourg (Bas-Rhin) s'en souviennent comme si c'était hier, d'autres moins.

Les francs Semeuse et les billets Cézanne, ça vous dit encore quelque chose ? Si vous n'avez qu'un quart de siècle au compteur - comme l'auteur du présent article, peut-être pas. Remarquez, avoir plus de trente ans ne garantit pas forcément de bien s'en souvenir... 

Ainsi, même des adultes ne s'en souviennent déjà plus. Pourtant, la fin du franc et l'introduction de l'euro, c'était il y a seulement 20 ans : le mardi 1er janvier 2002.

Journaliste à France 3 Alsace, Olivier Stéphan a utilisé l'imprimante de la rédaction (légalement, cela va sans dire) pour faire surgir du passé quelques anciens Delacroix ou Curie. Et les a présentés aux personnes qui déambulaient dans les rues strasbourgeoises (voir le résultat dans le reportage vidéo ci-dessous).


Quand on lui demande à quoi ressemblaient les francs, une dame est "incapable" de s'en rappeler : "je n'ai aucun souvenir des billets". Une passante qui a la vingtaine s'étonne quand on lui présente un billet de 50 francs. "Le Petit Prince ? Saint-Exupéry... Je suis hyper étonnée, je ne savais pas qu'il y avait ça sur les billets."

Pour une autre passante d'un âge similaire, l'ancienne monnaie lui évoque "les papas qui transforment chaque prix en euro... en francs". C'est vrai qu'on cite souvent le prix du pain, réputé moins cher naguère (voir un vieux billet dans le gif ci-dessous).

Un autre promeneur, lui, ne peut que s'en souvenir. Et y va de son anecdote. "Pour tout vous dire, à cette époque-là, j'étais receveur à la Poste. Donc tous ces billets, je les connaissais. Le jour où il a fallu les convertir en euros, les personnes âgées en mettaient par dix, retenus par une épingle. L'épingle était toute rouillée : ça voulait dire que les billets avaient séjourné sous le matelas."

Pour l'anecdote, l'apparence de nos billets actuels, communs à toute la zone Euro, pourrait bientôt évoluer. La Banque centrale européenne envisagerait d'émettre d'ici 2024 de nouveaux billets ornés des visages de grandes figures historiques européennes. Peut-être que notre Simone Veil nationale, première présidente du Parlement européen, y figurera en bonne place, qui sait.