Cet article date de plus de 4 ans

Passerelle des Deux-Rives-Helmut Kohl : la Ville de Kehl veut prendre son temps

Le conseil municipal de la ville de Kehl a choisi de temporiser sur la question de la passerelle des Deux-Rives. Le conseil municipal de Strasbourg voulait rebaptiser cette passerelle franco-allemande en hommage à Helmut Kohl, une décision que les Allemands ont perçue comme une contrainte.
La décision attendra… C’est en substance ce que Toni Vetrano, le maire de Kehl, de l’autre côté du Rhin, a affirmé à l’issue du conseil municipal ce mercredi soir.

Le conseil devait notamment débattre de la passerelle des Deux-Rives, aussi appelée passerelle Mimram, du nom de l’architecte Marc Mimram.

Les conseillers municipaux se sont sans doute sentis un peu brusqués par la demande pressante des Français et ont choisi de temporiser, voulant respecter la période de deuil.

Le quotidien franco-allemand en ligne "Eurojournalist" s’était étonné de cette décision, soulignant que l’ancien chancelier, qui n’est pas perçu de la même manière en Allemagne et en France, n’avait jamais mis les pieds sur cette passerelle, construite en 2004 et qu’il n’avait aucun lien avec la ville de Kehl.

Pour le quotidien, rien ne justifie d’effacer le nom de l’architecte, Marc Mimram, qui est juif, un symbole d’autant plus fort pour ce trait d’union entre les deux pays.


Il semblerait également que la demandé ait été perçue comme déplacée et unilatérale outre-Rhin.

La proposition fait suite à l'hommage qui sera rendu à Helmut Kohl, dans la capitale française de l'Europe. La cérémonie se déroulera ce samedi 1er juillet au Parlement européen.



Emmanuel Macron, Angela Merkel et d'autres chefs d'états étrangers y sont attendus pour saluer la mémoire du "Père de la réunification allemande". Une chapelle ardente sera même installée dans l'enceinte du Parlement.

Cet hommage sera retransmis en direct sur France 3 Alsace samedi 1er juillet, à partir de 10h50.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
allemagne international politique hommage société