Bogny-sur-Meuse : mouvement de grève dans les Ateliers des Janves

La fonderie serait quasiment à l'arrêt depuis lundi. Le site emploie 240 salariés. Ils protestent contre la mise à pied de deux d'entre eux pour dégradation volontaire de matériel. Ils contestent les faits mais risquent un licenciement.

© Sébastien Valente - France 3 Champagne-Ardenne
Deux salariés sont en effet mis à pied, avec mesure conservatoire. Ils sont sous le coup d'une procédure de licenciement pour faute grave. La direction de l'entreprise leur reproche des dégradations volontaires du matériel car une nacelle aurait été perforée en divers endroits.

Les deux mis en cause contestent être à l'origine des dégradations, et reçoivent depuis lundi le soutien de leurs collègues. De source syndicale, 70% de l'entreprise est à l'arrêt et les grilles sont fermées (l'entreprise compte 240 salariés (sans compter les intérimaires (jusqu'à 80)).

Ce mardi après-midi, une tentative de médiation a eu lieu en préfecture. A l'issue, ni la direction des Ateliers des Janves, ni les deux salariés incriminés n'ont souhaité répondre à nos questions, au contraire du représentant syndical (à écouter ci-dessous).

Norbert Malicet - Délégué syndical CGT aux Ateliers des Janves - Bogny-sur-Meuse

durée de la vidéo: 00 min 32
Norbert Malicet - Délégué syndical CGT aux Ateliers des Janves - Bogny-sur-Meuse ©France 3 Champagne-Ardenne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève économie social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter