Cet article date de plus de 3 ans

Les moments clés de la carrière de Yohann Diniz

Pour la première fois de sa carrière, le Marnais remporte un titre de Champion du monde du 50km marche. Depuis 2006, le marcheur sparnacien a connu des moments forts tout au long de sa carrière.

© DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP
Yohann Diniz aura marqué l'athlétisme français et plus précisément la marche athlétique. Recordman du monde, triple champion d'Europe et désormais champion du monde en titre, le marcheur d'Epernay aura connu succès et déboires sportifs. Retour sur les moments clés de sa carrière hors du commun. Le champion a survolé la discipline et pourtant, jusque-là, il passait à côté des titres internationaux.

Champion du monde en 2017


Enfin, le Marnais obtient la consécration avec ce titre mondial aux mondiaux d'athlétisme 2017 à Londres. Il réalise alors le second chrono de l'histoire derrière son propre record du monde. Favori depuis dix ans, le marcheur, toujours favori, ratait le titre mondial. 

Déjà dix ans plus tôt en 2007 à Osaka (Japon), le Français avait obtenu la médaille d'argent aux championnats du monde.

Il est alors sélectionné en équipe de France d'athlétisme pour les JO de Pékin de 2008. Il avait alors réalisé une contreperformance. 

durée de la vidéo: 03 min 57
Diniz, le spécialiste du 50km marche, sélectionné pour les Jo de Pékin en 2008 ©France 3 Champagne-Ardenne


Il devient le premier français titré de la discipline.

Triple champion d'Europe


Après un premier titre en 2006 de champion d'Europe à Göteborg en Suède, le marcheur confirme la performance en 2010 à Barcelone. Un exploit puisque l'athlète s'impose dès le départ, et ce malgré une chute.

durée de la vidéo: 02 min 02
Diniz au sommet


Puis le Sparnacien confirme la performance quatre ans plus tard à Zurich, en Suisse.

L'homme de tous les records


C'est d'ailleurs lors de ces championnats d'Europe de 2014 en Suisse que le marcheur établit le record du monde du 50km marche : 3 h 32 min 33 sec, jusque-là détenu par le Russe Denis Nizhegorodov.

En 50.000m sur piste, il était déjà devenu recordman mondial à Reims en 2011, en réalisant un temps de 3 h 35 min 27 sec.

En 20 km marche en 2015 à Arles, nouveau record du monde pour Yohann Diniz qui bat le précédent de 14 secondes (il réalise un chrono de 1 h 17 min 2 sec). Record qui ne lui résiste qu'une semaine, puisqu'il sera battu par le Japonais Yusuke Suzuki lors des championnats asiatiques de marche.

durée de la vidéo: 00 min 57
Interview de Yohann Diniz

Des moments de faiblesse aux JO de Londres et de Rio


A croire que les Jeux olympiques lui jouent des tours. "Je n'ai jamais réussi à me sentir vraiment bien aux Jeux olympiques. C'est un monde très difficile", nous déclarait-il en 2016, peu avant ses déboires à Rio. 

A Londres en 2012, le Sparnacien est tout simplement disqualifié pour s'être ravitaillé hors de la zone réglementaire. Avant cela, il avait aussi chuté au 36ème km de course, subi une défaillance et terminé 8ème au classement final.

durée de la vidéo: 01 min 24
Diniz et les Jo ©@France3 Champagne-Ardenne


Un an plus tard aux mondiaux de Moscou, l'athlète reçoit deux avertissements aux 20km. Puis il subit une défaillance à mi-course et termine vice-champion du monde du 50km marche.

Aux jeux de Rio en 2016, alors qu'il est en tête de la course avec 1 min 40 d'avance, Diniz est victime d'ennuis gastro-intestinaux. Un peu plus tard, il tombe des suites d'un malaise et chute violemment au sol. Impossible à arrêter, l'athlète continue sa course et termine à la 8ème place.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
athlétisme sport