"L'escargot aime l'humidité, pas le déluge", pourquoi la pluie ne réjouit pas les héliciculteurs

Le printemps 2024 a été marqué par des pluies abondantes. Au point que l'on puisse se poser la question : comment le vivent les escargots au sein des exploitations des héliciculteurs ?

Jour pluvieux : la fête à l'escargot ? Contrairement à ce que l'on pourrait penser, pas forcément. France 3 Champagne-Ardenne a questionné trois héliciculteurs et hélicicultrices (producteurs d'escargots) pour en savoir plus.

À la ferme pédagogique du Grand Der, s'étendant sur sept hectares à Frampas (Haute-Marne), Benoît Jeanson précise qu'il n'a "pas beaucoup" d'escargots. "Juste" 70 000 : c'est un complément d'activité. "En hiver, ils hibernent. On commence à les lâcher dans le parc fin avril, début mai. On l'a fait il y a deux-trois semaines."

L'exploitant a eu peur lors des gelées récentes. "On a été obligé de mettre les escargots dans une serre couverte un peu plus petite, quand on les a reçus [les bébés viennent d'ailleurs ; NDLR]. C'est pour ça qu'il ne faut pas les lâcher trop tôt."  

À l'extérieur, la pluie en journée peut dispenser d'arroser. "Cela devrait pouvoir les faire sortir en journée, et grossir un peu plus vite. Sinon, ils ne sortent que le soir, quand on arrose pendant un bon quart d'heure, vers 20h30. C'est aussi bien pour eux quand il ne fait pas trop chaud."

De l'eau, c'est bien, trop d'eau, ça l'est moins

En revanche, "s'il pleut trop, ça peut être un souci. Il y a des flaques d'eau qui se forment. Et les escargots, ils aiment bien l'eau... mais ils peuvent s'y noyer. Ils ne savent pas nager."

Et ça, Jennifer Meigne peut le confirmer. L'hélicicultrice gère Les Escargots du Pays d'Othe, à Vosnon (Aube). "On a lâché les escargots il y a un mois. Et depuis un mois, on a des pluies diluviennes... Si vous regardez la taille d'un escargot, c'est gros comme la moitié d'un ongle de petit doigt." On parle de bébés, il faut dire : ils sont censés grandir. "Malheureusement, ils peuvent se noyer dans une goutte d'eau. Il suffit d'un creux dans une feuille..."

"Ce début de saison est vraiment compliqué. C'est comme en mai 2015", de sinistre mémoire. Elle a lâché 200 000 escargots dans son exploitation, mais pour les obtenir, elle a dû ronger son frein. "Ils sont arrivés au compte-goutte, cette année. Chez les naisseurs, la reproduction a été compliquée." Elle invoque la pression atmosphérique et l'humidité trop forte. "Je parlais à un naisseur [qui fait naître les escargots avant de les expédier; ndlr], et il me disait qu'en 20 ans, il n'a jamais vu autant de pontes stériles. Ça ne voulait pas." 

L'escargot aime l'humidité, pas le déluge.

Jennifer Meigne, hélicicultrice

Elle pointe que "des clients viennent me voir et me disent que je dois être contente, avec ce temps, pour mes escargots. Eh bien non, c'est une catastrophe. L'escargot aime l'humidité, pas le déluge. Vous imaginez un orage avec d'énormes gouttes qui tombent sur les escargots ? Ça les écrabouille. Par contre, on est envahi de limaces. Elles se nourrissent de ce que les bébés escargots sont censés manger..."

Elle ose espérer que les prochains mois seront plus cléments (au cas où, elle est équipée contre la grêle, qui peut faire du dégât). La récolte a lieu entre août et septembre : ce n'est que là qu'elle saura si ses efforts en ont valu la peine. En 2023, la saison était belle avec 60% des escargots récupérés.

Quant à Alexandre Bodin, sur le point de céder son Escargot champenois (Vésigneul, Marne) à Romain Chevalier, il témoigne de son côté que "quand il pleut, les escargots sortent un peu plus et mangent". Pas de souci de noyade d'escargots sur son domaine, visiblement. La pluie est donc vue d'un oeil plutôt favorable. 

Par contre, les conditions météorologies en Charente-Maritime, d'où lui viennent ses bébés escargots, "n'ont pas été la joie. Il y a eu dix à quinze jours de retard par rapport à la date prévue. La chaleur a aussi pu jouer, la pluie n'est pas le seul facteur..."  Sur son domaine, en tout cas, sa production d'escargots matures en 2023 avait été bonne. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité