METEO. Vague de chaleur cette semaine, jusqu'à 38 degrés attendus dans les Ardennes, l'Aube, la Marne, et la Haute-Marne

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Ballester .

La Champagne-Ardenne va connaître une vague de chaleur à partir du mercredi 15 juin. Les températures pourront atteindre jusqu'à 38 degrés dans les Ardennes, l'Aube, la Marne, et la Haute-Marne.

Il va faire très chaud dans la région Champagne-Ardenne. À partir du mercredi 15 juin 2022, le mercure va fortement grimper.



Cet épisode de chaleur est prévu pour durer jusqu'à la fin de la semaine. Le thermomètre pourra atteindre jusqu'à 38 degrés (voir la visualisation sur Ventusky).



Météo-France n'a pas (encore) lancé d'alerte, mais la préfecture de l'Aube a déjà mis en place une vigilance sécheresse. Tous les départements champardennais sont concernés par cette brusque montée des températures : les Ardennes, l'Aube, la Marne et la Haute-Marne (visibles sur la carte ci-dessous). 





France 3 Champagne-Ardenne a interrogé David Minguet, prévisionniste de Météo-France. 



Que se passe-t-il ?



"Une dépression localisée entre les Açores et Madère favorise les remontées d'air très chaud sur l'Europe occidentale. Les températures vont atteindre un niveau élevé pour l'époque, au-dessus de 30 degrés à partir de mercredi [15 juin]. Les normales de saison à cette période de l'année sont [plutôt comprises] entre 20 et 23 degrés, en allant de Rocroi, dans les Ardennes, à Troyes, dans l'Aube."



Températures élevées

Quelles seront les températures relevées en journée ?



"Ça va aller crescendo de jour en jour jusqu'au samedi [18 juin] :

  • mercredi : de 28 à 32 degrés
  • jeudi : de 26 à 31 degrés
  • vendredi : de 30 à 34 degrés
  • samedi : entre 35 et 38 degrés envisageables au maximum

Ce sera la journée la plus chaude de la semaine."







En quoi peut-on parler de canicule (ou non) ?



"Pour notre région, on parle plutôt de vague de chaleur, alors que des seuils de canicule pourraient être atteints dans le sud pendant les prochains jours. Cet épisode est très précoce cette année, et les nuits, même si elles continuent de se raccourcir, vont rester encore relativement fraîches dans notre contrée : cinq degrés dans la pointe de Givet ou onze sur la montagne de Reims pour la nuit du lundi [13 juin]."



Quelles seront les températures le soir ?



"Les prochaines nuits s'annoncent parfois plus douces, mais demeurent, somme toute, encore raisonnables. On attend, sur la période, ces températures nocturnes :

  • mardi : entre 7 et 15 degrés
  • mercredi : entre 9 et 17 degrés
  • jeudi : entre 9 et 17 degrés
  • vendredi : un peu plus encore
  • samedi : pic de douceur, au moins 15 degrés quasiment partout"

Ça pourrait être pire

Comment ça se passe par rapport à d'autres régions ?



"La Champagne-Ardenne ne s'en sort pas si mal par rapport au sud-ouest, par exemple [et bien mieux que l'Espagne et ses 43 degrés; ndlr]. Elle est relativement épargnée. Les records absolus pour un mois de juin dans la région, entre 35 et 38 degrés, pourraient tout de même être localement battus par endroits samedi. Il y aura aussi probablement un dégradé nord-ouest vers le plateau de Rocroi et la forêt de Signy-le-Petit, et dans le sud champenois, dans l'Aube, pour l'intensité de la chaleur attendue."

Les records absolus pour un mois de juin, entre 35 et 38 degrés, pourraient être localement battus par endroits le samedi.

David Minguet, prévisionniste à Météo-France



Quelle sera la suite pour nous ?



"Aujourd'hui, le scénario envisagé est une dégradation orageuse arrivant dimanche [19 juin] par la façade atlantique, mais son intensité et sa chronologie restent à peaufiner. Les températures devraient cependant redescendre vers les 25 degrés, dimanche après les éventuels orages. Pour la suite, comme c'est un épisode de chaleur remarquablement précoce pour la saison - été calendaire pas encore là - nous ne sommes absolument pas à l'abri de rencontrer à nouveau ce type de situation. "



Comment expliquer cette précocité ?



"Selon les dernières projections climatiques dévoilées à la fin de l'année 2020 lors de la publication du rapport Drias, le nombre de jours de vagues de chaleur, ou de canicule, est annoncé en hausse dans tous les scénarios d'émission. Leur intensité dépend fortement du scénario envisagé."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité