Chassé-croisé 2022 : C'est la plus grosse journée de l’année au camping de la Vènerie (Ardennes)

Publié le

Les juilletistes repartent au travail, tandis que les aoûtiens prennent enfin leurs vacances… C’est le grand week-end des chassés croisés : journée noire sur les routes et tout aussi chargée pour les gérants de campings.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

La fin des vacances a sonné pour Jean Luc et Sévérine Mars… Un goût amer, après une semaine de farniente au camping de la Vènerie à Signy-L’abbaye (Ardennes). « C’était magique. On a  profité du parc, des aires de jeux, du restaurant. On est reposé, ressourcé », raconte Sévérine sur le pas de la porte, sa fille entre les bras. Teint halé et sourire aux lèvres, la famille héraultaise a rechargé ses batteries. Satisfaits de leur séjour dans la région, ils reprennent maintenant la route du sud.

Un départ dès le milieu de la matinée, pour effectuer les 1000 km qui les attend. Car si la distance est longue, le trajet est particulièrement lent ce week-end. « Sur Bison Futé, ils annoncent noir ou rouge donc on va le faire en plusieurs étapes », explique le père de famille. Sévérine non plus ne désespère pas et termine sur une note légère : « On va prendre notre temps, les vacances continuent ». Marche arrière et signe de la main, la famille prend le large.

D’autres vacanciers font aussi leur au revoir. Très vite, le camping se vide. Dans quelques heures, de nouveaux touristes viendront eux aussi profiter du beau temps, d’un transat et d’un peu de nature. Mais pour les accueillir, il faut maintenant s’activer en coulisse. Pour la gérante du camping, Barbara Macra, c’est le début de la course contre la montre… Le début de la plus grosse journée de l’année.

Une organisation particulière 

Alors, elle s’organise : « On s’adapte, parce qu’on ne va pas arrêter de courir durant les quatre prochaines heures. On va devoir tout nettoyer, tout préparer pour 16h ». « Tout » n’est pas de trop… Le camping est déjà complet ce soir. Le camping fin prêt, les premiers arrivants pointent déjà leur nez.

Parmi eux, Marjorie, son époux et leur fille. Après quelques heures de voiture, ils se présentent à l‘accueil pour récupérer leurs clés. Pour eux, la route a été plutôt calme. « Franchement, on s’attendait à pire. On avait la clim et la petite a été sage. Puis, on ne vient pas non plus de très loin », souligne Marjorie. C’est donc détendus qu’ils commencent leurs vacances.

Mais si eux ont eu de la chance, d’autres ont du s’armer de patience. Les routes étaient extrêmement chargées, la circulation ralentie partout en France aujourd’hui, surtout dans le sens des départs. Selon les prévisions Bison Futé, la journée de dimanche devrait être moins perturbée.