Coronavirus : réouverture complète et sans restriction de la frontière franco-allemande le 15 juin

L'Assemblée parlementaire franco-allemande s'est réunie jeudi 28 mai. Les deux ministres de l'Intérieur ont été questionnés par les parlementaires et ils ont promis une réouverture complète de la frontière le 15 juin prochain.

En raison de l'épidémie de coronavirus, les ponts reliant Strasbourg à Kehl en Allemagne ont été fermés (photo prise le 9 avril 2020).
En raison de l'épidémie de coronavirus, les ponts reliant Strasbourg à Kehl en Allemagne ont été fermés (photo prise le 9 avril 2020). © Frederick Florin/AFP
C'était un point qu'il fallait éclaircir. Depuis le communiqué de presse commun de Paris et Berlin, et la date consensuelle du 15 juin choisie, restait une incertitude. La frontière devait être réouverte entre la France et l'Allemagne "si la situation sanitaire le permet". Voilà qui est plus clair aujourd'hui. Les ministres de l'Intérieur des deux pays, Horst Seehofer et Christophe Castaner, ont confirmé que toutes les restrictions de passage de la frontière seront vraiment supprimées le 15 juin prochain.

L'Assemblée parlementaire franco-allemande s'est réunie jeudi 28 mai, pour la première fois par visioconférence. D'un côté de l'écran, les Français, en direct du Palais Bourbon à Paris, de l'autre, les Allemands, en direct de Berlin, tous ou presque masqués. Les ministres de l'Intérieur se sont vus poser des questions sur la crise sanitaire et beaucoup de députés ont parlé de cette fermeture unilatérale des frontières par l'Allemagne, le 16 mars dernier. Un choc pour les habitants d'Alsace et de Lorraine, relayé par les députés français. 

Patrick Hetzel (député LR du Bas-Rhin) a raconté la "souffrance, et le sentiment d'injustice" vécus par les alsaciens. "Qu'était devenue l'amitié franco-allemande, qu'était devenue l'Europe, notamment lorsque le 16 mars dernier, la frontière était fermée par des barrières et des policiers. En l'espace d'une nuit, symboliquement, le jardin des deux rives du Rhin, qui ne formait pourtant plus qu'un depuis des années était a nouveau coupé en deux. [...] D'un seul coup, le souvenir d'une frontière douloureuse le long du Rhin qui se déplaça plusieurs fois au cours du siècle dernier remonta à la surface ainsi qu'à la mémoire d'un temps sombre que nous avions cru révolu à jamais."

L'élu alsacien a interpelé Horst Seehofer directement : "Vous êtes nos amis et on dit tout à ses amis, surtout lorsqu'on a le coeur lourd. Alors monsieur le ministre, comment pouvons-nous collectivement faire pour que cela n'arrive plus jamais entre nous ? Denn so was wollen wir einfach nie wieder sehen."

La date du 15 juin est donc bien synonyme de la fin des contrôles systématiques aux frontières et de la liberté de circulation retrouvée entre la France et l'Allemagne, notamment. Le 15 juin et pas plus tôt contrairement aaux demandes des élus locaux, et notamment par Brigitte Klinkert, Anne Sander et Fabienne Keller dans une lettre ouverte au Premier ministre français le 26 mai 2020 :
 

Lettre Pm de B. Klinkert, A. Sander et F. Keller pour la réouverture immédiate des frontières by Florence Grandon on Scribd

Lors de leur audition, les ministres français et allemand de l'Intérieur ont reconnu de fait une mauvaise gestion de la crise sanitaire et surtout un manque de communication entre les Etats. Horst Seehofer a convenu qu'"il faut un consensus sur les questions sanitaires [entre la France et l'Allemagne], c'est la question prioritaire". Ils ont appelé de leurs voeux, en cas de nouvelle crise de grande ampleur, une concertation au niveau européen, "dans lesquelles les frontières ne devront pas être prises en compte."

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
frontaliers international allemagne coronavirus/covid-19 santé société déconfinement