Covid-19 : c'est reparti pour les vaccinations en Lorraine

De nouveaux créneaux pour se faire vacciner contre la Covid-19 sont ouverts à partir du lundi 22 février 2021. Les personnes de plus de 75 ans et à risque sont concernées. Les inscriptions ont dû être bloquées en raison du manque de doses de vaccin. 

Les premières injections Pfizer et Moderna reprennent le lundi 22 février.
Les premières injections Pfizer et Moderna reprennent le lundi 22 février. © Yves Quéméner, France télévisions

Après avoir reçu des doses supplémentaires, les premières injections de vaccins reprennent en Meurthe-et-Moselle lundi 22 février 2021. Avec trois semaines d'interruption, il y a au moins 15.000 rendez-vous a reprogrammer. "C'est un peu la course à la vaccination, et c'est un faux problèmes de dire qu'il y a trop de centre. C'est surtout qu'il y a pas assez de vaccins", explique le Docteur Jospeh Fabre de SOS médecinsjoint par téléphone par France 3 Lorraine.

D'après le CHRU de Nancy, la livraison hebdomadaire devrait atteindre les 7.000 doses dans les prochains jours. Mais pour l'heure, les nouvelles prises de rendez-vous ne sont toujours pas possible. De nouveaux créneaux seront ouverts, pour une première injection, à partir de la mi-mars. "Il faut espérer qu'il y aura assez de doses et il faut nous donner les moyens", ajoute le docteur Fabre. Lundi, le centre de SOS médecins à Vandoeuvre à vacciné un peu plus d'une centaine de personnes.

Nouveaux centres en Moselle

En Moselle, le département connaît aussi une flambée du Covid-19. Il affiche l'un des taux d'incidence les plus
élevés parmi les départements français, à environ 283 infections pour 100.000 habitants. Face aux mauvais chiffres de l'épidémie en Moselle, le ministre de la santé Olivier Veran a permis l'arrivée de 30.000 doses de vaccin supplémentaires. 

Cinq nouveaux centres de vaccination ont, ou vont ouvrir dans les prochains jours. A Freyming-Merlebach, le centre a ouvert samedi et tourne à plein régime. Une vaccination qui s'adresse au plus de 75 ans, hors EHPAD, dans un bassin de vie où la population est très âgée. Irène, 91 ans raconte : "On a téléphoné partout et nulle part il y avait de la place. Ici on m'a donné un rendez vous et je n'en revenait pas. C'est pas possible !". Ce nouveau centre a été mise en place en quelques jours seulement.

Ce week-end, 160 personnes ont déjà reçu leur première injection. Notamment grâce à la mobilisation des professionnels de santé à la retraite. "Jusqu'à présent, tout s'est déroulé parfaitement. Nous n'avons eu aucune interrogation, aucune réticence. Ceux qui sont venus sont convaincus que la vaccination est profitable", explique Elias Nouzha le médecin coordinateur du centre de vaccination.

Le gouvernement allemand envisage de renforcer lundi ses mises en garde liées au Covid-19 concernant le département de la Moselle.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins santé société coronavirus/covid-19