Affaire Anaïs Guillaume : "Je m'oppose à ce qui m'est reproché", Philippe Gillet clame toujours son innocence

Après un long récapitulatif des faits, l'exploitant agricole ardennais a à nouveau nié les faits qui lui sont reprochés devant la cour d'appel de Reims ce mardi.

Philippe Gillet, les cheveux grisonnants, dans le box des accusés, aux assises de la Marne, le 6 avril 2021.
Philippe Gillet, les cheveux grisonnants, dans le box des accusés, aux assises de la Marne, le 6 avril 2021. © Thierry Doudoux / FTV

C'est un accusé méconnaissable qui entre dans son box, ce mardi 6 avril, aux assises de la Marne. Philippe Gillet, vêtu d'une chemise bleu nuit à motifs, les cheveux grisonnants, est à nouveau jugé pour l'assassinat d'Anaïs Guillaume et pour "violences ayant entraîné la mort" de sa femme Céline Gillet en 2012 à la cour d'appel de Reims. Après une longue énumération des faits qui lui sont reprochés, la présidente du tribunal Hélène Langlois a demandé à l'agriculteur ardennais quelle était sa position. "Je m'oppose à ce qui m'est reproché", a-t-il affirmé dans son box. A ce jour, il a passé plus de cinq ans en détention. Voici ce qu'il fallait retenir de cette première journée.

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société