Un été dans le Grand Est

"Un été dans le Grand Est" est une série d'été réalisée par les rédactions de France 3 Alsace, France 3 Champagne-Ardenne et France 3 Lorraine !
Logo de l'émission Un été dans le Grand Est

Au Pays des Etangs, le Stock est roi

© D. Lahonde, France 3 Lorraine
© D. Lahonde, France 3 Lorraine

Une centaine d'étangs, pour la plupart d'origine artificielle, sont dispersés sur le plateau lorrain dans l'Est mosellan. Avec 750 hectares, l'Etang du Stock est l'un des plus étendus et attire de nombreux amateurs de pêche, de loisirs nautiques ou tout simplement de nature.

Par Benoît de Butler

Les sources historiques ne sont pas unanimes. Sa création, par endiguement du ruisseau de Langatte, remonterait au XIIIe ou XIVe siècle. Une chose est à peu près certaine : comme la plupart de ses voisins, l'étang du Stock a été créé par des moines pour l'élevage du poisson. Activité très importante à l'époque, où la viande était proscrite le vendredi et pendant le Carême. Une maison fortifiée, la "Tour du Stock", témoigne encore de l'intérêt stratégique de cette ressource.
La Tour du Stock veille encore sur la digue de retenue de l'étang. / © D. Lahonde, France 3 Lorraine
La Tour du Stock veille encore sur la digue de retenue de l'étang. / © D. Lahonde, France 3 Lorraine
Au fil des siècles, on a surélevé la digue. l'Etang du Stock s'est agrandi.. et a fait des petits ! L'eau a envahi des vallons pour en faire des "cornées" (baies) ou des étangs satellites : étangs des Femmes, des Souches, de la Blanche-Chaussée... Au total, un réservoir de plus de 700 hectares et 19 millions de mètres cubes d'eau ! le Stock porte bien son nom...

Car la principale et dernière surélévation de l'étang date de la création du Canal des Houillères de la Sarre, dans les années 1860. L'ouvrage traverse le Stock, supposé lui garantir une réserve d'eau en période sèche. Mais à la différence de l'étang voisin de Gondrexange, le canal est ici deux mètres au-dessus du plan d'eau ! Des pompes sont nécessaires pour alimenter la voie d'eau. L'étang du Stock n'est donc utilisé qu'en dernier recours dans son rôle de réservoir pour la navigation.
Vue satellite de l'Etang du Stock. Le canal sépare le Grand Stock (à gauche) du Petit Stock (à droite). Les deux plans d'eau communiquent par trois arches construites sous le canal. On distingue les lotissements côté Rhodes (à l'Ouest), Diane-Capelle (Sud) et Langatte (Est) / © Mappy / IGN
Vue satellite de l'Etang du Stock. Le canal sépare le Grand Stock (à gauche) du Petit Stock (à droite). Les deux plans d'eau communiquent par trois arches construites sous le canal. On distingue les lotissements côté Rhodes (à l'Ouest), Diane-Capelle (Sud) et Langatte (Est) / © Mappy / IGN

Entre deux guerres, les militaires lui avaient trouvé un autre usage : dans le cadre de la Ligne Maginot, il était prévu, en cas d'invasion par l'Est, d'ouvrir les vannes pour inonder la vallée de la Sarre et stopper l'armée allemande. Cette dernière ayant choisi d'arriver par la Belgique, cette solution n'a jamais été mise en oeuvre...

La Riviera mosellane

La paix revient et avec elle, les Trente Glorieuses et la civilisation des loisirs. Aux côtés des pêcheurs, toujours attirés par ses eaux poissonneuses, l'étang du Stock séduit désormais les amateurs de bateau, de ski nautique, de baignades ou tout simplement de nature.

Les premiers vacanciers à "découvrir" le site seront nos voisins allemands. Au début des années 60, les pionniers arrivent, achètent un lopin de terre au bord de l'eau et viennent y passer l'été. A l'époque c'est camping et caravanes, mais très vite on construit des cabanes voire des petits chalets. En Deutsche Mark, les terrains sont très abordables. Et à l'époque, les autorités locales semblent accomodantes en matière de construction... La navigation à moteur est également moins strictement réglementée qu'en Allemagne.
Aux temps héroïques.
Aux temps héroïques.

Toujours est-il que l'étang s'entoure de lotissements aux noms poétiques : Eden Lorrain, Quartier des Oiseaux, Quartier des Fleurs, Les Bachats... où, aux beaux jours, la langue de Goethe surpasse de loin celle de Molière. Les villageois du coin s'accomodent bien de ce voisinage qui fait tourner le petit commerce. 

Aujourd'hui, la plupart des cabanes ont fait place à des constructions en dur et les permis de construire ont été régularisés. Mais aux rivages de Rhodes (sur Stock), les enfants ou petits-enfants des baby-boomers allemands préfèrent les vacances aux îles grecques... La population vieillit et ces quartiers traînent un petit air de nostalgie. Nombre de maisons sont d'ailleurs rachetées par des Français, le plus souvent des locaux à la recherche de la bonne affaire.
La petite colonie allemande reste néanmoins bien présente et beaucoup d'entre eux, désormais résidents quasi-permanents, participent activement à la vie locale.
Un été dans l'Est : l'Etang du Stock
Pêche, nature et farniente - France 3 Lorraine - de Butler/ Lahonde

 

récolte des mirabelles à Rozelieures