grand est
Choisir une région

Gsuntheim

Dimanche à 10h40
Logo de l'émission Gsuntheim

Paul-Antoine Dantès nous plonge dans l'histoire de Koenigshoffen

© Photo: FTV / JMD
© Photo: FTV / JMD

L'alsatique "Koenigshoffen, un faubourg de Strasbourg, deux mille ans d'histoire" est le fruit d'un travail minutieux de Paul-Antoine Dantès. Savez-vous entre autre, que Koenigshoffen attira au 19ème siècle, environ dix brasseries ? 

Par Jean-Marc Dosch

Revoir l'émission

Paul-Antoine Dantès

Paul-Antoine Dantès opte pour une incursion historique patrimoniale, voir même anecdotique, depuis le passé romain jusqu'à nos jours, du plus ancien faubourg de Strasbourg: Koenigshoffen.

La route des Romains si emblématique, dévoile l'esprit villageois autour de nombreux bistrots, dancings et petits commerces, qui attira au 19ème siècles, environ dix brasseries.

La brasserie Freysz, la brasserie Prieur, la brasserie Schneider, la brasserie Gruber, étaient parmi les plus importantes. Les terres limoneuses expliquent l'intérêt des brasseurs de creuser des galeries à la hauteur de voute de 5 à 7 m et d'une dixaine de mètres de largeur. Toutes ces brasseries industrielles du faubourg étaient flanquées de salle de bal, de terrasse à bière (Gartenwirtschaft), de jardin d'été. 

Le faubourg c'est urbanisé au 19ème siècle, à partir de la création de la gare en 1841, par Nicolas Koechlin, qui construisa la ligne de chemin de fer Strasbourg-Bâle à ses frais.

Hàns im Schnokeloch, la célèbre chansonnette,

est née à Koenigshoffen ! Cette "marseillaise" alsacienne est partie d'un slogan accrocheur de l' aubergiste Hàns. Il prétendait que chez lui "on a tout ce qu'on veut". Finalement, la chanson passe à la postérité et sera fredonnée du nord au sud de l'Alsace, à cause de clients mécontents ou éméchés !

Avec notre invité, Paul-Antoine Dantès


Les petites histoires de Blanche et Schwartz, Marie-Ange et Marcel


Une émission présentée par Christian Hahn
  • Diffusion : dimanche 8 octobre 2017, à 10h20