Cet article date de plus de 5 ans

En ACAL, "le FN a peu progressé, c'est la Droite qui a perdu des électeurs"

Pour le politologue de France 3 Lorraine, en nombre de voix, le FN a peu progressé en réalité. François Laval, directeur du campus Franco-Allemand de Sciences Po Paris à Nancy, estime qu'en cas de maintien de la liste Masseret, la Droite aura beaucoup de mal à battre l'extrême-Droite.
François Laval, politologue, est directeur du campus franco-allemand de Sciences Po Paris à Nancy.
François Laval, politologue, est directeur du campus franco-allemand de Sciences Po Paris à Nancy. © Jean-Christophe Dupuis-Rémond. France 3 Lorraine
Pour François Laval, le politologue de France 3 Lorraine, "le Front National avait fait 34% aux Européennes en Lorraine. Il est aujourd'hui à 36%, il a donc peu progressé." En revanche, selon , le directeur du campus franco-allemand de Sciences Po Paris à Nancy, c'est bien la Droite et en particulier Les Républicains de Nicolas Sarkozy qui ont perdu du terrain.
durée de la vidéo: 00 min 56
François Laval : "le FN a peu progressé, c'est la Droite qui perdu des électeurs" ©France 3 Lorraine

Sur la question du résultat d'une triangulaire au second tour, François Laval est très clair : "face au Front National qui a dix points d'avance sur la liste de Philippe Richert, ce sera mission quasi-impossible" :
durée de la vidéo: 00 min 53
"L'élection au 2e tour est mission quasi-impossible pour Richert" ©France 3 Lorraine
Pour François Laval, le sentiment d'abandon du monde rural, ajouté à la crainte des électeurs de petites communes face à la taille de la Grande Région, se traduit par un vote en faveur du FN de façon localement très importante
durée de la vidéo: 00 min 41
"La dynamique est du côté du FN, y compris dans les campagnes" ©France 3 Lorraine


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région grand est politique fusion des régions réforme territoriale élections régionales élections