En Alsace, le yoga s'installe aussi à la campagne

Déjà développé en Alsace dans les villes depuis les années 80, le yoga séduit désormais aussi à la campagne. Des studios au concept ultra-moderne, inspiré des salles de sport, sortent de terre. Une ouverture à tous les publics, partout, qui a fait évoluer l'image du yoga, contesté au départ.

C'est l'un des derniers exemples de studio ouvert à la campagne : une salle de cinquante mètres carrés installée à Rosheim (Bas-Rhin) depuis mai 2019 et spécialement imaginée pour la pratique du yoga. Une structure au fonctionnement moderne, "à la carte", avec des cours dispensés du lundi au samedi à des horaires différents de la journée pour permettre à chacun d'y trouver son compte.

Une façon de faire déjà bien connue en ville et qui fait des émules : "Les réactions étaient très drôles au départ, explique Océane Schmitt, professeure de yoga et gérante du studio. Les gens me disaient : c'est exceptionnel, c'est du jamais vu alors que si, c'est vu partout, mais pas à la campagne". Elle a pour l'heure réussi à attirer soixante membres, une satisfaction, même s'il en faudrait le double pour que son affaire soit rentable : "On commence à se faire connaître. Les gens aiment le fait qu'il y ait différents professeurs, différents styles de yoga", explique la jeune femme de 30 ans, qui mise sur son concept inspiré des salles de sport.
 

Un sixième des villageois inscrit à Leymen

A Leymen (Haut-Rhin), village de 1.200 habitants où l'un des tous premiers studios a été lancé en 2013, le yoga fait désormais partie de la vie de la commune. 200 personnes sont inscrites, soit un sixième des villageois. "Un jour, des « portes ouvertes » ont été organisées ici pour permettre aux gens du village de découvrir le yoga. On a été invités à un cours, j’ai essayé et je suis devenue complètement fan. C’était en 2014 et depuis, je viens une fois par semaine", confie Martine, qui comme ses partenaires de séance apprécie de pouvoir se détendre après une journée de travail. 

Nathalie Angly, la maîtresse des lieux, s'est formée en Inde après avoir découvert le yoga par hasard en ville. "Puis un jour, j'ai eu envie de retourner vivre à la campagne, explique-t-elle. J'ai finalement atterri à Leymen, mon village d'origine. En même temps, j'avais envie de donner plus de place au yoga dans ma vie, alors j'ai ouvert cette école". Et l'idée a plu dès le premier cours. Des habitants, qui n'auraient probablement jamais poussé la porte d'une salle de yoga s'ils n'y avaient pas eu accès sur place, sont fidèles au rendez-vous depuis plus de six ans.
 

De "secte" à phénomène de mode

Si ces studios sont encore assez rares, le yoga s'est fait une place dans beaucoup de villages grâce aux cours organisés par des associations, une ou deux fois par semaine, dans les salles communales. A Kilstett, Renée Griesbeck propose des séances le mardi soir depuis 1994. Succès oblige, elle a même ajouté une heure, dédiée aux seniors le lundi après-midi.

"Il y a 25 ans, à la campagne, les cours de yoga étaient rares. A l’époque, le yoga était même plutôt mal vu, on l’associait à une secte. Cela a beaucoup évolué : maintenant, les médecins le prescrivent même car ils connaissent ses effets positifs", se souvient-elle. Un changement d'image qui s'explique par la démocratisation de la pratique. 2.6 millions de personnes font aujourd'hui du yoga. 
 
 
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité