Ensisheim : nouvelle manifestation d'opposants au projet d'implantation d'Amazon

Des manifestants se sont mobilisés ce samedi 30 janvier à Ensisheim contre l'implantation d'un nouvel entrepôt du géant du e-commerce, et ce malgré le démenti de la direction d'Amazon en novembre dernier. Des manifestations similaires sont prévues dans six autres villes françaises. 

Les militants de plusieurs associations se sont réunis contre le projet Amazon
Les militants de plusieurs associations se sont réunis contre le projet Amazon © Loïc Schaeffer - France Télévisions

Une centaine de personnes s'est rassemblée ce samedi 30 janvier au matin à Ensisheim contre le projet d'implantation du géant du e-commerce dans le Haut-Rhin. Plusieurs associations répondaient à cet appel national: Attac, Ruccsa (Réseau Urgences Climatique et Sociale Sud Alsace), Alsace Nature, ADRA, Climat Trois Frontières, Chaudron des Alternatives. "Nous dénonçons le modèle d’hyperconsommation incarné par ce type d’équipement,
modèle qui nourrit le mythe d’une croissance illimitée sur une planète à bout de souffle !
" expliquent les opposants.

Ils ont défilé dans les rues de la commune pour dire leur refus de voir un entrepôt géant à l'entrée d'Ensisheim (190.000 mètres carrés). Les manifestants ne croient pas du tout aux affirmations de Frédéric Duval, le directeur France de l'entreprise, qui avait annoncé en novembre 2020 qu'aucun site ne serait créé en Alsace. "On sait qu'Amazon avance masqué, c'est classique chez eux. Amazon ou un autre, c'est la même chose, ce sont les mêmes conséquences sur l'emploi et sur le déni de démocratie" argumentait une manifestante. Selon eux, le préfet du Haut-Rhin a signé l'arrêté d'autorisation environnementale d'exploitation le 4 décembre 2020, alors que l'exploitant n'est pas connu à ce jour.

"Amazon est un modèle de société dont on ne veut pas, que ce soit sur le plan social ou économique" expliquait en défilant une autre. "Ca détruit les commerces alentours, les gens qui travaillent pour Amazon sont maltraités, moi je suis absolument contre Amazon. Il faut favoriser le commerce local, on n'a pas besoin des choses fabriquées en Chine qui font le tour de la terre pour arriver chez nous", ajoutait une troisième.

Les militants ont terminé leur marche devant la mairie, dont il déplore le silence.
Les militants ont terminé leur marche devant la mairie, dont il déplore le silence. © Loïc Schaeffer - France Télévisions

Les manifestants dénoncent également le silence du maire d'Ensisheim qui selon eux laisserait planer le doute, d'où leurs prises de parole devant l'hôtel de Ville.

Amazon se défend

Amazon a anticipé ces manifestations en adressant des éléments de sa "contribution à l'économie française et au développement des territoires" : "Les critiques attaquent Amazon sur de nombreux sujets, et nous sommes devenus une cible pour certaines organisations qui souhaitent faire connaître les causes qu’elles représentent" détaille le communiqué. "Dans les faits, notre activité bénéficie aux territoires dans lesquels nous opérons : plus de 11.000 entrepreneurs et commerçants français s'appuient sur Amazon pour développer leurs activités et leurs emplois. Nous avons investi plus de 9,2 milliards d'euros dans nos activités françaises depuis 2010 et employons plus de 9.300 personnes en France, au service de nos clients. Les emplois que nous proposons s’accompagnent d’un salaire et d’avantages sociaux compétitifs ainsi que d’excellentes opportunités de carrière, le tout dans un environnement de travail positif, sûr et moderne. Nous invitons chacun à comparer ces rémunérations et avantages sociaux avec le secteur ».

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie écologie environnement