Feu d'artifices : un jeune vendeur de mortiers pris la main dans le sac et interpellé

A la suite d'un travail d'enquête approfondie et d'un signalement anonyme, les policiers de la surêté départementale du Bas-Rhin ont identifié un vendeur de mortiers de 18 ans à Bisheim. Le jeune homme stockait chez lui un arsenal d'artifices impressionnant.

Les policiers ont identifié et interpellé un jeune homme de 18 ans à Bisheim (Bas-Rhin) qui s'adonnait à la vente illicite de feux d'artifices sur Facebook. Le vendeur, qui a fait l'objet d'une dénonciation anonyme avait stocké moults pièces détonantes découvertes par les policiers lors de leur perquisition à son domicile. Une panoplie impressionnante : 64 artifices de type mortier assortis de tubes permettant jusqu'à huit tirs successifs. Le jeune homme avait posté une annonce sur son réseau social préféré pour vendre son stock. Au total, il avait acheté une centaine de pièces au total, qui aurait dû lui rapporter la bagatelle de 500 euros. Malheureusement pour lui, il n'a pu en écouler que le tiers, avant que la police ne parvienne à mettre le holà à ses fructueuses et explosives manigances. Il est convoqué au tribunal le 11 mars prochain pour être jugé.

Depuis plusieurs semaines, la direction départementale de la sécurité publique est sur le pont pour réprimer les fauteurs de trouble qui font usage de ces feux d'artifices. De son côté, les préfectures du Bas-Rhin et du Haut-Rhin ont pris des arrêtés interdisant la vente et l'utilisation de feux d'artifices pendant toute la durée du mois de décembre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité réseaux sociaux