Finale aller de l'Eurocoupe : la SIG vire en tête !

© Maxppp
© Maxppp

Une page d'histoire. La SIG remporte la finale aller de l'Eurocoupe face à Galatasaray devant son public galvanisé. Chapeau bas ! 

Par Amandine Munier

Un match tendu, haletant, accroché, étouffant, un match d’anthologie ; au cœur du Rhénus sport, transformé ce soir, par la grâce et la ferveur de ses supporters, en un chaudron chaud -bouillant : les turcs de Galatasaray ont pourtant viré en tête d’extréme  justesse, aux premiers (7/8), deuxième (23/24), et troisième quart temps (43/45).
Mais voilà ! En face, la SIG n’a jamais lâché : Distancée en début de troisième quart, jusqu’à 9 points de débit, ils sont revenus au courage, et mieux, beaucoup mieux que celà : Campbell met enfin les strasbourgeois devant à 54/52, dans le dernier quart. Les turcs reviennent, la SIG reprend l’avantage, aucune des deux équipes ne veut plier, et mettre un genou en terre.
Logiquement favoris, les hommes en rouge de Galatasaray ont réalisé le match que l’on attendait d’eux, celui d’une équipe sûre d’elle, de ses talents, de sa maîtrise, en un mot, un match de futur vainqueur !

Sauf que… Sauf qu’en face, galvanisés par un public en or, ne voulant rien lâcher, il y avait les joueurs strasbourgeois. De Weems, premier marqueur de la rencontre, à Collins, Campbell, en passant par Fofana, Beaubois, le cinq de départ, avec Howard et Lacombe, les alsaciens, héroïques, ont tenus le choc : 62/58 à 2 minutes de la fin, puis 66/58 alors qu’il ne reste plus que 80 secondes, 66/62 enfin, score final !



C’est certain : la semaine prochaine, dans l’enfer turc, ce sera un autre match, un autre public au moins aussi chaud que ne l’était celui du Rhénus ce soir. Seulement voilà, la SIG a démontré ce soir qu’elle avait l’étoffe, l’étoffe d’un club sur le toit de l’Europe. « C’est un grand moment », ce sont ce soir les premiers mots de Vincent Collet après le coup de sifflet final. Au risque de contredire l’entraîneur strasbourgeois, ce soir c’est une page d’histoire que vient d’écrire la SIG, comme des champions, comme des lions !

Extrait du Soir 3 

Victoire de la SIG contre Galatasaray
Extrait du Soir 3  - France 3 Alsace

 

Sur le même sujet

Les + Lus