• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Grève dans les maisons de retraite dans la Marne. “Nous n'avons que sept minutes pour une toilette”

Aix-en-Othe, Aube, le 30 janvier 2018 / © Tiphaine Le Roux / France 3 Champagne-Ardenne
Aix-en-Othe, Aube, le 30 janvier 2018 / © Tiphaine Le Roux / France 3 Champagne-Ardenne

Ce mardi, un mouvement de mobilisation nationale est en cours. Ce lundi, nous recevions Sandrine Calvy, secrétaire départementale CGT de la Marne, Union de la santé, pour nous raconter le quotidien du personnel des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). 

Par FM

A quoi ressemble le quotidien des travailleurs dans les Ehpad ?


Le quotidien des soignants, c'est un manque de moyens financiers, quelques soient les établissements. Aujourd'hui, on est arrivé à un niveau gravissime concernant la prise en charge des résidants. Nous n'avons presque plus de moyens. Les dotations sont à la baisse.

Le temps accordé aux patients est chronométré ?

Tout est réduit, à la minute près.


C'est-à-dire qu'ils font des priorités. Tout est chronométré. Nous avons moins de sept minutes pour accomplir une tâche envers le résidant : que ce soit un soin, une toilette, ou un échange. 


Vos collègues souffrent, les burn out sont de plus en plus fréquents ?


Effectivement, les arrêts maladie sont de plus en plus fréquents. Certains collègues vont même jusqu'au burn out. Ce qui a des conséquences sur le terrain, puisque ce sont les collègues présents qui assurent, avec des effectifs réduits. Nous avons l'impression de faire de la maltraitance institutionnelle. Nous réclamons un personnel soignant par résidant.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Elevage visons de Spincourt -Meuse

Les + Lus