• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Dans le Haut-Rhin, on peut faire les vendanges tout en touchant le RSA

Valentin fait les vendanges pour la quatrième année consécutive. / © France 3 Alsace
Valentin fait les vendanges pour la quatrième année consécutive. / © France 3 Alsace

En 2018, 187 personnes ont cumulé leur revenu de solidarité active (RSA) avec un salaire de vendangeur dans le Haut-Rhin. Devant le succès de la mesure, qui permet aussi aux viticulteurs de trouver de la main d'oeuvre, le dispositif est reconduit pour la deuxième année et sera même élargi en 2020.

Par Noémie Gaschy

Lancé en 2018, le dispositif permettant de cumuler RSA et salaire de vendangeur a bénéficié à 187 personnes dans le Haut-Rhin. Une réussite pour le Conseil départemental, qui a décidé de reconduire la mesure : une centaine de personnes est à nouveau concernée cette année.

Le dispositif gagnant-gagnant fonctionne bien : un tiers de ceux qui l'ont testé, soit une soixante de personnes, ont ensuite trouvé un emploi longue durée. "Les viticulteurs étaient très contents du travail fourni", expliquait mardi 10 septembre Brigitte Klinkert, présidente du Conseil départemental du Haut-Rhin, pour laquelle le dispositif permet notamment "de recréer du lien social"
 

Valentin, bénéficiaire du RSA, fait les vendanges depuis quatre ans : cumuler son allocation avec un salaire pour la deuxième année consécutive va l'aider à passer son permis pour, il l'espère, trouver plus facilement un emploi pérenne. C'est ce qui est arrivé à Daniel : après avoir passé plusieurs semaines dans les vignes en 2018, il a décroché un job : "Ca m'a fait reprendre de la confiance en moi. J'ai repris goût à la vie. je suis dans le monde du travail, je revis. Je suis comme tout le monde".
 

Les viticulteurs comptent sur la cellule Alsace Vendanges

Les viticulteurs y trouvent eux aussi leur compte, surtout que beaucoup d'entre eux peinent à constituer leurs équipes cette année, faute de main d'oeuvre. Ils comptent sur la cellule Alsace Vendanges, active depuis le 21 août, pour les mettre en relation avec des candidats. Un vivier potentiel de 1.900 personnes selon François Picard, directeur du Pôle emploi de Colmar. Au domaine Ziegler d'Orschwihr, les vendanges ont pu se faire en temps et en heure entre autres grâce à ce dispositif. 

Le conseil départemental a annoncé qu'il sera étendu à la cueillette des fraises et la récolte des asperges, en 2020. 
 

Sur le même sujet

Écuroduc Vandoeuvre-lès-Nancy

Les + Lus