Alsace : les premiers vaccins Moderna sont arrivés à Colmar et Mulhouse

Les premiers vaccins Moderna, destinés en priorité aux plus de 75 ans, sont arrivés ce mercredi 13 janvier à Mulhouse et Colmar. 7200 doses réparties à part égale entre les deux agglomérations. De quoi tenir trois semaines, au rythme de 200 vaccinations par jour.

La vaccin Moderna est arrivé aujourd'hui à l'hôpital de Mulhouse
La vaccin Moderna est arrivé aujourd'hui à l'hôpital de Mulhouse © GHRMSA

La camionnette tant attendue ne paie pas de mine. Blanche, insignifiante. Seul un petit, un tout petit détail peut mettre la puce à l'oreille des plus attentifs : les portes sont scellées d'un ruban rouge.

camionnette scellée
camionnette scellée © Stéphanie Mallauran

Car dans cette camionnette frigorifique dort d'un sommeil froid un précieux butin. Les doses du vaccin américain Moderna, deuxième vaccin à avoir été homologué par l'agence européenne du médicament.

le précieux carton
le précieux carton © GHMRSA

7200 doses dans deux cartons. 3600 dans l'un. 3600 dans l'autre. Le premier est arrivé à Colmar en début d'après-midi. Le second ira ensuite vers 17h dans le frigo de la pharmacie de l'hôpital de Mulhouse (GHMRSA). Les flacons y seront mis au congélateur à -20° environ. Une fois décongélé et maintenu à une température de deux à huit degrés, le vaccin est stable pendant 30 jours.

frigo Moderna
frigo Moderna © GHRMSA

Des conditions de stockage et de distribution bien plus évidentes que celles que recquiert son concurrent, lui aussi à ARN, Pfizer. Ce dernier doit être stocké à -80°. Une fois décongelé, sa stabilité n'est que de cinq jours. L'arrivée du Moderna en Alsace va donc largement faciliter le dispositif de vaccination en allégeant les contraintes de stockage mais aussi de manipulation. Moderna est prêt à l'emploi, pas besoin de le diluer. 

dans la pharmacie de l'hôpital civil de Colmar
dans la pharmacie de l'hôpital civil de Colmar © Stéphanie Mallauran

Cette semaine, ce sont 50.000 doses du vaccin Moderna qui vont être distribuées dans l'hexagone. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins santé société coronavirus/covid-19